Le jardin vivrier
de Marie Thévard

Nouveautés de la semaine

Éditeurs québécois et franco-canadiens
Réconfort végane
  • Réconfort végane
Mille secrets mille dangers
  • Mille secrets mille dangers
Fait par un autre
  • Fait par un autre
La fin des poux
  • La fin des poux
Highlands
  • Highlands
Éditeurs européens
Midi à quatorze heures
  • Midi à quatorze heures
Anne de Redmond
  • Anne de Redmond
Ce n'est pas grave, mon crapaud
  • Ce n'est pas grave, mon crapaud
Une soupe à la grenade
  • Une soupe à la grenade
Rock'n'roll
  • Rock'n'roll

Dans les médias

Mille secrets mille dangers

« Toujours drôle, en parfaite maîtrise, c’est d’une certaine façon un Alain Farah plus audacieux que jamais qui se présente à nous, mais moins frimeur, mettant la pédale douce sur l’esbroufe et les fanfaronnades. Des questions riches et lourdes, en somme, enchâssées dans un roman aussi émouvant que trépidant, traversé d’un bout à l’autre — on ne se refait pas — par un solide sens de l’humour. »
Christian Desmeules – Le Devoir
[Entrevue]
 
« Dans Mille secrets mille dangers, sixième livre du jeune quarantenaire né à Montréal de parents libanais d’Égypte, il revisite ses souvenirs marquants avec pour toile de fond la fois où il a épousé sa bien-aimée à l’oratoire Saint-Joseph. Alain Farah fait tout en grand, à commencer par raconter des histoires.
Claudia Larochelle – Les Libraires
[Entrevue]
 
« L’universitaire montréalais, fils de Libanais d’Égypte, touche au sublime avec ce bijou d’autofiction qui traite d’immigration, d’amitié, de maladie chronique. Aucun roman n’est parfait, mais celui-ci a toutes les qualités: à la fois littéraire et chaleureux, profond et divertissant, drôle et tendre. »
Coup de pouce
 
[Critique à Pénélope (RC)]

Pourquoi les larmes ont-elles le goût salé de la mère?

« Roman autobiographique, Pourquoi les larmes ont-elles le goût salé de la mère ? relate trois souvenirs familiaux marquants pour la femme de théâtre qui, s’étant laissé prendre au jeu, aimerait poursuivre son aventure littéraire. »
Mario Cloutier – La Presse +
[Entrevue]

Malenchantement de sainte Lucy (Le)

« La nouvelliste canadienne signe un premier roman d’une imagination débridée et décomplexée. »
Manon Dumais – Le Devoir
[Entrevue]
 
Zsuzsi Gartner : confesser ses remords
[Entrevue dans Le Soleil]

Western spaghetti
  • Western spaghetti
  • Fleury, Sara-Ànanda
  • Quartanier (Le)
  • ean : 9782896985159
  • prix : 26,95 $

« Je suis extrêmement impressionné par l’écriture de cette autrice. Il y a un souffle ! Des histoires absolument formidables. Il y une sensibilité formidable. Vraiment une voix très personnelle, pertinente, intelligente, ironique, drôle »
René Homier-Roy – Culture club (RC)
[Critique]

Il se fait tard
  • Il se fait tard
  • Archambault, Gilles
  • Boréal
  • ean : 9782764626771
  • prix : 18,95 $

« Une écriture hyper lucide. On reconnaît toujours la petite musique de Gilles Archambault. Grand coup de cœur pour cet auteur. »
Simon Boulerice – Cette année-là (Télé-Québec)
 
« Un texte merveilleux où l’auteur parle très franchement et humblement du temps qui passe. »
Mike C. Vienneau – Libraire de force (CIBL)

Une fille sans fusil

[Entrevue à Plus on est de fous, plus on lit (RC)]

Mégantic, un train dans la nuit

« Une œuvre bouleversante, engagée, nécessaire, dont nous devons collectivement prendre acte pour que plus jamais le capitalisme sauvage l’emporte sur l’humain. »
Jean-Dominic Leduc – Journal de Montréal

Ta gueule t'es belle

« Téa Mutonji, sacrée autrice émergente de l’année en 2017 par l’Ontario Book Publishers Organization, publie ces jours-ci Ta gueule t’es belle, aux éditions Tête première. C’est sombre. Décomplexé, à la limite du cru. Et souvent très dur, quoique écrit avec une douloureuse légèreté, parsemée de déclarations sobres (détachées ?) qui en disent long. »
Silvia Galipeau – La Presse +
[Entrevue]
 
« C’est rafraîchissant ! C’est profondément impudique, coup de poing, super frontal ! […] C’est un livre extraordinaire. »
Claudia Larochelle – Plus on est de fous, plus on lit (RC)
[Critique]

Gens du fleuve, gens de l'île

« Si les premiers chapitres dressent un portrait plus traditionnel de la vie des communautés iroquoiennes, les informations colligées et analysées dans la dernière partie placent cet essai dans ce qu’on pourrait qualifier de nouvelle version de l’histoire autochtone nord-américaine. L’ouvrage ne manquera pas d’être lu et commenté par les historien-nes au cours des prochaines années. » ****
Evelyne Ferron – Lettres québécoises

Occasions manquées (Les)

« Quelle découverte ! J’en suis encore remuée pour tout ce que le premier de ses quatre romans à être traduit en français m’a inspiré : aventure, force, humour, sororité, amitié et reconstruction. […] D’ailleurs, j’ai rarement ri autant en compagnie d’un livre ! Pourquoi s’en passer… il est parfait ! »
Claudia Larochelle – Elle Québec
 
« La prédominance de l’humour donne le ton à l’aventure. Le sourire en coin qui marque chaque page est toujours juste, ce qui est d’autant plus impressionnant, puisque les blagues sont très difficiles à calibrer en écriture. Lucy Fricke contourne la facilité et privilégie une drôlerie intelligente. »
Isabelle Beaulieu – Lettres québécoises
 
« Tout les ingrédients d’un scénario riche en rebondissements sont là, humour, insolences et scènes délirantes en prime. »
La Presse +

Petit carnet de solitude

« On termine ce carnet avec un pincement au cœur. Ce sentiment qu’on a inévitablement devant soi une chanson ou une histoire qui sonne vrai. Parfois, plus c’est simple, plus c’est économe et plus c’est touchant. Comme c’est le cas ici. […] Ce Petit carnet de solitude n’est pas vraiment une bédé, mais c’est un petit livre qui témoigne d’un sens de la composition épatant et qui résonne beaucoup. »
Alexandre Vigneault – La Presse +

Dis merci
  • Dis merci
  • Paré-Poirier, Camille
  • Ta mère
  • ean : 9782925110156
  • prix : 20,00 $

« C’est tellement narratif que c’est presque un roman à suspense. » Steve Gagnon
 
« Je trouve que c’est une grande leçon de poésie. Comme quoi les images peuvent être simples, et tellement claires et efficaces. » Hugues Corriveau

Club de poésie de Plus on est de fous, plus on lit (RC)

Victor et moi
  • Victor et moi
  • Limoges, Jean-Marc
  • Boréal
  • ean : 9782764626795
  • prix : 19,95 $

« Un essai impertinent, iconoclaste et certainement passionné. »
Marie-Andrée Lamontagne – Parking nomade (Radio VM)
[Entrevue]

Mukbang
  • Mukbang
  • Demeule, Fanie
  • Tête première
  • ean : 9782925035459
  • prix : 19,95 $

« Mukbang réussit le tour de force d’être aussi étrange et obsédant que la réalité dont il s’inspire. »
Marie-Michèle Giguère – Lettres québécoises

AUTRES LIENS

Section jeunesse Brèves