NOUVEAUTÉS DE LA SEMAINE

Éditeurs québécois
Douze histoires de plage et une noyade
  • Douze histoires de plage et une noyade
Une guerre pour moi...
  • Une guerre pour moi...
Quel caractère!
  • Quel caractère!
Les vacances de monsieur Lapin
  • Les vacances de monsieur Lapin
Des héros ordinaires
  • Des héros ordinaires
Éditeurs européens
Missing: New York
  • Missing: New York
Créatures d'un jour
  • Créatures d'un jour
Frank Einstein t.01
  • Frank Einstein t.01
Les Intéressants
  • Les Intéressants
Le Conte de la dernière pensée
  • Le Conte de la dernière pensée

DANS LES MÉDIAS

Daisy Sisters
  • Daisy Sisters
  • Mankell, Henning
  • Seuil
  • ean : 9782021030198
  • prix : 34,95 $

« Véritable pièce d’anthologie, Daisy Sisters mérite le détour! Dans ce roman d’apprentissage, qui a été écrit près d’une dizaine d’années avant l’arrivée de l’inspecteur Kurt Wallander, Henning Mankell décrit la dure réalité de deux femmes qui n’ont hélas pas su échapper à leur très noir destin. »
Karine Vilder – Journal de Montréal
[Critique]

Brève histoire des Patriotes

[Entrevue à Dessine-moi un dimanche (RC)]
 
« L’analyse de Laporte est limpide et ramassée. »
Michel Lapierre – Le Devoir

Ancêtre en Solitude (L')

« Un roman qu’on lira lentement, avec délectation comme on dégusterait un rhum sous l’ardent soleil des îles : tous deux nous brûlent mais nous font du bien. »
Betty Achard – Le Bel Âge
 
« Dans un style alerte, où la poésie fait bon ménage avec l’humour, et dans une prose émaillée de trouvailles langagières, Simone Schwarz-Bart nous livre tout un pan de l’histoire antillaise vécu à travers trois générations de femmes dont l’héroïsme se décline au quotidien. »
Lise Gauvin – Le Devoir

Langue rapaillée (La)

« Un brillant essai. »
Louis Cornellier – Le Devoir

LoveStar
  • LoveStar
  • Magnason
  • Zulma
  • ean : 9782843047008
  • prix : 39,95 $

« Cette brillante dystopie islandaise et son héros rebelle rappelleront à plusieurs l’univers globalien de Rufin. Mais en plus de faire preuve d’une logique implacable et d’une maturité surprenante, le jeune auteur a su se montrer visionnaire tout en étant subtilement provocateur, et même parfois cruellement drôle. » ****
Laila Maalouf - La Presse +

Ce qu'il reste de moi

« Un roman sur le dépassement de soi à travers de multiples destinées, de Jeanne-Mance à aujourd’hui. »
Élizabeth Gagnon – Radio-Canada/L’ascenseur pour les étoiles
[Entrevue]

Honoré Beaugrand

« Un livre très, très fouillé. Il  y a énormément de détails. C’est un livre qui va faire référence. C’est absolument fascinant comme contenu. C’est très dense comme lecture mais le personnage est franchement intéressant à découvrir. »
Anne-Sophie Carpentier – MaTV/Catherine et Laurent

Dix décembre
  • Dix décembre
  • Saunders, George
  • Olivier (De l')
  • ean : 9782823602784
  • prix : 39,95 $

« Dans ce recueil, George Saunders livre dix nouvelles, parfois émaillées de science-fiction, qui révèlent à travers ses antihéros l’absurdité de notre monde. Grâce à une écriture vive qui émule le flot de pensées, on plonge dans la tête d’une ribambelle de personnages névrosés. On saute à pieds joints dans ces textes mordants, délicieusement déstabilisants et empreints d’humanité, qui ont déjà gagné quelques prix littéraires. » ****
Pascale Fontaine - La Presse +

Philosophie floue (La)

« D’une proposition à l’autre, les rapprochements, les détournements donnent envie de réfléchir à ces " choses qui n’existent pas " et qui " ont une drôle d’existence ". »
Renaud Lussier – Le Devoir

Repaire des solitudes (Le)

« C’est au travers de 29 nouvelles " coup de poing " que ce poète de formation tente d’ébranler le lecteur, de décaper le moderne en nous. Ces nouvelles passent super rapidement – certaines ne durent même pas deux pages – mais ce grand rythme lui permet d’installer ses univers en quelques phrases, sans préavis. Il est donc impossible au lecteur d’échapper à la tension, à l’angoisse de vivre qui traverse et déchire les personnages. »
Samuel Lamoureux – Montréal Campus
 
« Ce livre est un vrai coup de poing. 29 nouvelles très noires. La langue est vraiment magnifique. Danny Émond manie l’écriture avec énormément de talent, mais pour décrire la laideur du monde. C’est un très beau livre, mais très noir. »
Anne-Josée Cameron – Radio-Canada cet après-midi

Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes

« Ce qui est frappant, c’est à quel point cet essai [posthume de Charb] attaque de plein fouet le débat qui a suivi les attentats à Charlie Hebdo. Charb est un libre penseur, il tire dans toutes les directions. C’est une diatribe intéressante. C’est vraiment à lire. »
Jean-Philippe Cipriani - Radio-Canada/Plus on est de fous, plus on lit
[Critique]

« Un livre qui se lit comme un manifeste. Une écriture coup de poing, simple, lapidaire. »
Annie Desrochers
[Discussion autour du livre à C’est pas trop tôt (RC)]

Mémoires d'un bon à rien

« Émouvants, hilarants, intelligents, ces Mémoires d’un bon à rien de Gary Shteyngart sont à ne pas manquer. Un vrai feu d’artifice. »
Christian Desmeules – Le Devoir

Balistique
  • Balistique
  • Wilson, D.W.
  • Olivier (De l')
  • ean : 9782823602821
  • prix : 37,95 $

« C'est un roman où chaque souffle, chaque craquement de branche a son importance, où un geste et un regard sont aussi capitaux qu'une déclaration de guerre. Je voudrais n'en rien dire que ceci: à lire absolument. Ou alors, je voudrais en citer des pans entiers, insister sur de petites phrases qui restent là, suspendues. Balistique révèle un auteur subtil, qui sait jouer des nuances, des mots, des gestes simples pour donner un sens à des existences qui semblent ne plus trop en avoir. » *****
Marie-Claude Rioux – Blog Hop ! sous la couette
[Critique]

Veilleur du jour (Le)

« Tels Hugo Pratt et Fellini, son oeuvre est légendaire, mythique. Et méconnue. Jacques Abeille s’est associé avec le dessinateur François Schuiten pour développer un formidable imaginaire. Romancier de l’attente, à la manière d’Ernst Jünger, de Dino Buzzati et de Julien Gracq, qui l’appréciait, Jacques Abeille est un plasticien de l’imaginaire. »
Guylaine Massoutre – Le Devoir
[Critique]

Derrière la porte

« L’incomparable Sarah Waters, finaliste au prix Man Booker en 2009 pour son roman L’indésirable, livre un récit où le désir et la rancœur se mêlent, sur fond d’après-guerre, dans un roman encensé par la critique internationale, Derrière la porte. »
Marie-France Bornais – Journal de Montréal
[Entrevue]

Docteurs, guérisseurs et fossoyeurs

« Un regard historique, bien illustré, qui nous en apprend beaucoup. Une façon magnifique de découvrir Québec. »
Claude Bernatchez – Radio-Canada/Première heure
[Entrevue

Dribble
  • Dribble
  • Rodrigues, Sérgio
  • Seuil
  • ean : 9782021182903
  • prix : 39,95 $

« Un beau cadeau ! […] Un livre sur le racisme, sur le rapport à l’identité. C’est un excellent roman, très bien écrit. »
François Lemay – Radio-Canada/Plus on est de fous, plus on lit
[Critique]

Québec dans la Grande Guerre (Le)

« Le collectif Le Québec dans la Grande Guerre nous permet de constater qu’il faut revoir le cliché du Canadien français qui refuse l’enrôlement. Cette récusation a été moins complète qu’on l’a longtemps affirmé et plusieurs francophones s’enrôlèrent dès le déclenchement des hostilités. »
Simon Rainville - L’Aut’Journal
[Critique]

Histoire d'un bonheur

« Un roman tout en subtilités sur la vraie recherche de soi, par-delà les convenances ou les modes du temps. Damas nous laisse encore une fois lire entre les lignes. […] C’est avec finesse, lucidité et une immense dose de compassion que Geneviève Damas réussit à dépeindre ce que nous sommes réellement au fin fond de nous-mêmes. »
Paul-François Sylvestre – L’Express de Toronto

Langue française (La)

« Un très bon tour d’horizon des diverses parties de la francophonie. »
Jean-Benoît Nadeau – Le Devoir

AUTRES LIENS

Section jeunesse Brèves