À la suite de modifications commerciales effectuées unilatéralement par Renaud-Bray, nous avons dû cesser de les approvisionner.

Il se peut donc que vous ayez des difficultés à trouver les ouvrages des éditeurs que nous distribuons dans les magasins Renaud-Bray, mais ceux-ci peuvent être obtenus facilement dans toutes les autres librairies et détaillants de livres au Québec.

Merci de votre compréhension.

NOUVEAUTÉS DE LA SEMAINE

Éditeurs québécois
Une histoire philosophique de la pédagogie t.01
  • Une histoire philosophique de la pédagogie t.01
Un peuple à genoux 2014
  • Un peuple à genoux 2014
Dictionnaire des films québécois
  • Dictionnaire des films québécois
Voyage au coeur des collections des Premiers Peuples
  • Voyage au coeur des collections des Premiers Peuples
Construire la nation au petit écran
  • Construire la nation au petit écran
Éditeurs européens
Bruce
  • Bruce
La maison des secrets t.05
  • La maison des secrets t.05
Point Dume
  • Point Dume
L'étrange zoo de Lavardens
  • L'étrange zoo de Lavardens
Et j'ai couru...
  • Et j'ai couru...

DANS LES MÉDIAS

De Rose à Rosa
  • De Rose à Rosa
  • Gasse, Michel-Olivier
  • Tête première
  • ean : 9782924207345
  • prix : 24,95 $

« C’est une poésie de ruelles montréalaises. Il y a beaucoup de Michel Tremblay là-dedans. C’est le thème du voisinage qui guide la lecture. […] Un personnage attachant. Une lecture qui m’a extrêmement plu. C’est très intègre, authentique dans l’écriture. »
Julien Morissette – Radio-Canada/Bernier et cie
[Critique]
 
« Les ʺ piliers de ruelle ʺ : c’est ainsi que Michel-Olivier Gasse désigne bellement tous ces êtres humains souvent anonymes, anodins ou insignifiants, qui deviennent pourtant incroyablement colorés et vivants pour peu qu’on y prête attention. »
Marie-Christine Blais – La Presse +
[Entrevue]
 
« C’est vraiment adorable comme bouquin. C’est une série de chroniques du quotidien. [Michel-Olivier Gasse] a vraiment du talent. »
Anik Moulin – Radio-Canada/Écoutez l’Estrie
[Entrevue]

Pas envie d'être Arabe

« Rima Elkouri a sûrement une des plus belles plumes du journalisme écrit. Celle qui est devenue chroniqueuse en septembre 2001 publie ces jours-ci Pas envie d’être arabe, recueil d’une centaine de ses textes qui porte le titre de sa toute première chronique publiée dans La Presse, le 17 septembre 2001. L’occasion d’apprécier à sa juste valeur son écriture limpide. »
Josée Lapointe – La Presse +
[Entrevue]

Patience du franc-tireur (La)

« D’une performance à l’autre, Arturo Pérez-Reverte entraîne personnages et lecteurs dans une réflexion foisonnante sur la place de l’art dans la société, sur la marchandisation des oeuvres et de leur créateur. Plus que l’aspect thriller, c’est tout ce questionnement sur la valeur d’une oeuvre, l’authenticité d’une démarche et la radicalisation d’un artiste qui fait le réel intérêt de ce roman de l’ancien grand reporter devenu écrivain. »
Valérie Lessard – Le Droit

Pas pleurer
  • Pas pleurer
  • Salvayre, Lydie
  • Seuil
  • ean : 9782021116199
  • prix : 29,95 $

« C’est très bon. Ce livre présente une situation complexe d’une manière très éclairante. J’en ressors avec une compréhension beaucoup plus aiguisée de ce conflit. »
Ogden Ridjanovic – Radio-Canada/Plus on est de fous, plus on lit
[Critique]
 

Mes contes de Perrault

« Le regard de Tahar Ben Jelloun se pose sur les contes qui ont marqué son enfance sur son imaginaire littéraire, et l'incite à ajouter les nouvelles monstruosités du monde parmi les tabous déjà illustrés par Perrault. »
Josianne Desloges - Le Soleil
[Entrevue]

Guerre des arts (La)

« Francis Desharnais, le père de Burquette, est un redoutable narrateur et il le prouve une nouvelle fois avec La guerre des arts, qui relève certainement d’un petit tour de force. »
Fabien Deglise – Le Devoir

Trinité bantoue

« Dans La Trinité bantoue, Lobe explore avec légèreté et humour une réalité pas toujours drôle et qu’il a bien connue, celle des immigrés de fraîche date au pays des Helvètes. L’auteur a la plume alerte, la caricature facile et un ton direct et rafraîchissant. »
Paul Bennett – Le Devoir

Histoire véritable et naturelle des moeurs et productions du pays de la Nouvelle

« Il y a quelque chose d’incroyablement vivant dans ce document écrit par un témoin direct de son temps. Boucher dessine le territoire, dresse la liste de la faune et de la flore connues, décrit les mœurs des colons et des ʺ sauvages ʺ, glissant çà et là des petits commentaires éditoriaux. »
Chantal Guy – La Presse +

À chacun ses Juifs

Les éditoriaux d'Henri Bourassa, explique Pierre Anctil, ne s'intéressaient en général pas aux Juifs, et la plupart du temps sans hostilité, mais ceux de Georges Pelletier, au contraire, n'hésitaient pas à désigner un Juif comme un «circoncis». Les propos du Devoir étaient tout de même tempérés, la plupart du temps.
[Entrevue à Dessine-moi un dimanche (RC)]

Une planète trop peuplée?

« J’ai dévoré ce livre. »
Éric Pineault – Radio-Canada/Médium large
[Discussion sur le livre]

Filles bleues de l'été (Les)

« Une très, très belle plume d’une jeune auteure de 22 ans. Elle a un talent brut. Une jolie poésie qui est chargée en émotions. Au niveau de l’écriture, c’est très impressionnant. […] Une lecture qui n’est pas légère, mais c’est d’une grande beauté et ça décrit merveilleusement bien l’angoisse, la peine d’amour, la dépression, les troubles alimentaires… » Julien Morissette
Julien Morissette – Radio-Canada/Bernier et cie
[Critique]
 
« À 22 ans, Mikella Nicol publie un premier roman dans lequel l’amitié fusionnelle entre deux jeunes filles devient un rempart contre les agressions du monde, dans un refus qui tient de l’absolu. Les filles bleues de l’été, ou la naissance d’une nouvelle voix à vif dans son sujet. »
Chantal Guy – La Presse +
[Entrevue]

Album Gabrielle Roy

« De la mine étonnée de l’enfant au regard perçant de l’écrivain, c’est toute une vie qui se déploie sous nos yeux en tournant les pages de l’Album Gabrielle Roy. Cette figure majeure de nos lettres méritait cet hommage, même si un écrivain nous laisse avant tout ses écrits, note François Ricard dans l’introduction. »
Chantal Guy – La Presse +
[Entrevue]
 
« C’est un superbe album. […] Un livre qui est fait avec beaucoup de respect et de sobriété.  » Danielle Grenier – Radio-Canada/Divines tentations
[Entrevue]

Sang, essence de la vie (Le)

« C’est une réflexion à la fois très personnelle sur le sang, mais aussi une étude sur la perception qu’avaient les médecins, les philosophes sur le sang, marqueur de discrimination. […] Un essai vraiment intéressant. On y apprend beaucoup de choses et ça fait beaucoup réfléchir sur les rapports qu’on entretient avec le sang. »
Marie-Louise Arsenault – Radio-Canada/Plus on est de fous, plus on lit
[Entrevue]

Découpages: autoportrait XI

« Les dix tomes déjà parus sont d’une très grande richesse et donnent à penser que la forme ici trouve à justifier le propos. Jamais gratuite, cette forme impose les divers contenus comme une leçon de savoir-faire et de savoir-écrire. »
Hugues Corriveau – Le Devoir
[Critique]

Oeuvres vives
  • Oeuvres vives
  • Lê, Linda
  • Christian Bourgois éditeur
  • ean : 9782267026764
  • prix : 29,95 $

« Mais qui diable est cet écrivain qui se dissimule derrière le pseudonyme d’Antoine Sorel ? C’est à cette question que la très mûre et talentueuse Linda Lê s’emploie à répondre au fil d’Œuvres vives. […] Au moyen d’une écriture au rythme envoûtant et à la densité savoureuse, Linda Lê projette, à petit feu, une lueur sur le torturé mais fascinant visage d’Antoine Sorel – tant et si bien que l’on brûle d’envie de dévorer l’un des livres du romancier fictif ! » ****
Sylvain Sarrazin – La Presse +

Vous êtes tous jaloux de mon jetpack

« On y parle de Shakespeare, de Pierre Bourdieu, des soeurs Brontë, des intellectuels et de leurs tours d’ivoire ou encore des interminables conflits entre grande littérature et science-fiction. Avec cette finesse, cette intelligence, cette densité cachée dans une apparente légèreté qui au final tissent surtout un art de l’effet, particulièrement bien maîtrisé. »
Fabien Deglise – Le Devoir

Science expliquée à mes petits-enfants

« Ce court essai est une éclairante et réjouissante invitation à considérer la science comme une activité humaine qui aide à penser et à vivre. Comme une activité culturelle, quoi. »
Louis Cornellier – Le Devoir
[Critique]

Histoire de la médecine au Québec

« Une vraie bible pour tous ceux qui s’intéressent à l’histoire et à la médecine. […] Un bel et bon livre. »
Yanick Villedieu
 
« 400 pages abondamment illustrées, truffées d’anecdotes qui retracent l’évolution de la médecine du 19 au 20e siècle. »
Francine Plourde
[Entrevue aux Années lumière (RC)]

Participation contre la démocratie (La)

« Un essai costaud d’une rare profondeur. Un remarquable ouvrage. »
Louis Cornellier – Le Devoir
[Critique]

40 ans de photojournalisme

« Ici, la parole est donnée aux photographes qui commentent chacun une image iconique de leur parcours. Eux qui vivaient à une époque où le journalisme n’avait pas de concurrence venant des médias sociaux ou de l’Internet, de Facebook ou de Twitter. »
Jacques Nadeau – Le Devoir
[Critique]

AUTRES LIENS

Section jeunesse Brèves