Éducation de Monsieur Go (L')
Éducation de Monsieur Go (L')
Lauzon, Adèle  
  • Éditeur : Boréal
  • Collection : Littérature
  • EAN : 9782764625064
  • Code Dimedia : 000170333
  • Format : Broché
  • Thème(s) : LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI, SANTÉ & PSYCHOLOGIE, SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Biographie / Récit biogra., Communication / Médias, Femmes / Féminisme, Maladie mentale
  • Pages : 224
  • Prix : 24,95 $
  • Paru le 10 octobre 2017
  • Statut : Disponible
  • Code de recherche: EDUMON
  • Groupe: Récits et autres formes litt.
  • Date de l'office: 5 octobre 2017
  • Langue d'origine: français
EAN: 9782764625064

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25ePub_25

Avec son amie Judith Jasmin, Adèle Lauzon a été la première femme grand reporter au Québec. Elle a couvert la révolution cubaine et celle d’Algérie. Elle a côtoyé tous les acteurs importants de la société québécoise pendant plus de vingt ans. Pourtant, sa carrière a pris un tour inattendu. Depuis la fin de l’adolescence, elle avait vécu des épisodes de dépression. En 1980, juste après le premier référendum sur la souveraineté, une crise plus grave l’a amenée à être hospitalisée. Le diagnostic tombe : trouble bipolaire. Au plus profond de la dépression, quand elle n’arrivait même plus à communiquer avec son entourage, elle a accueilli un chat de ruelle parsemé de grandes taches noires et blanches qui lui ont valu le nom de Monsieur Go, à cause du jeu qui se joue avec des pierres de ces couleurs. Cette bête sauvage l’a accompagnée dans son cheminement vers la guérison tandis qu’elle le faisait passer de l’état de vrai chat de ruelle à celui d’animal somptueux et sociable.

Dans un premier livre, Pas si tranquille, paru au Boréal en 2008, Adèle Lauzon a raconté, avec un charme irrésistible, sa vie de journaliste, ses voyages, ses rencontres. Dans ce deuxième livre, c’est la femme privée qui se révèle. Celle qui dit n’avoir jamais aimé la vieillesse et les vieux, celle qui dit avoir toujours été convaincue qu’elle mourrait à cinquante ans, se retrouve aujourd’hui, à quatre-vingt-six ans, plus heureuse que jamais, entourée d’amis, se passionnant pour la politique. Elle revit avec nous les événements qui l’ont conduite là où elle est aujourd’hui. Sans aucun apitoiement, en prenant toujours la distance nécessaire pour se regarder vivre avec curiosité et lucidité (« le seul mot qui puisse bien me définir, dit-elle, c’est celui de journaliste »), elle raconte son cheminement intérieur, celui qui a consisté à apprivoiser la maladie mentale à une époque où la société avait bien peu à offrir à ceux qui en souffraient.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.