Patience des fantômes (La)
Patience des fantômes (La)
Leclerc, Rachel  
  • Éditeur : Boréal
  • Collection : Littérature
  • EAN : 9782764630815
  • Code Dimedia : 20040260
  • Format : Livre numérique PDF
  • Thème(s) : LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI
  • Sujet(s) : Littérature québécoise
  • Pages : 264
  • Prix : 15,99 $
  • Paru le 18 janvier 2011
  • Plus d'informations...
EAN: 9782764630815

Aussi disponible en version numérique:

ePub_25

Échos de la presse

« Avec un souffle puissant et une précision sans faille, Rachel Leclerc confirme sa place parmi les auteurs majeurs du Québec des 20 dernières années. La Patience des fantômes ne se lit pas comme un récit linéaire, mais relate par touches précises des morceaux choisis dans la vie de chacun des membres de la famille. Un véritable tour de force. »
Josée Lapointe – La Presse
[Entrevue]
 
« Une saga familiale qui chevauche quatre générations et qui est extrêmement intéressante à chacune de ces générations. C’est une invitation à prendre conscience nous-mêmes de notre propre histoire familiale et ce qui nous constitue. L’auteur entre toujours dans la conscience directe des gens et c’est ça que je trouve extraordinaire. »
Jean Fugère
Radio-Canada/Pourquoi pas dimanche
[Critique

« Les personnages me sont entrés dans la peau. J’ai l’impression d’avoir été hantée. Je suis encore secouée par la lecture de ce roman. J’ai été très émue. C’est un magnifique roman ! Il y a beaucoup de qualités dans ce roman. C’est à lire absolument ! »
Lorraine Pintal
Radio-Canada/Vous m’en lirez tant
[Entrevue à 33 :40 minute]
 
« Un beau bouquin. C’est très intéressant. Il y a beaucoup de descriptions de lieux dans ce roman. Les gens de chez-nous s’y reconnaîtront. »
Mélanie Gagné
Radio-Canada/Mer et monde
[Entrevue

« C’est à lire absolument. Sur-le-champ. C’est un roman puissant, superbement écrit, construit. »
Danielle Laurin – Le Devoir
[Critique]
 
« Son nouveau roman continue de polir la pierre précieuse d’une œuvre dont la qualité ne se dément pas. » ****
Candide Proulx – Voir
[Critique] 

« La force de Rachel Leclerc, c’est sa façon de décrire la misère humaine. De nous amener, en très peu de mots, très loin dans la psychologie des personnages, et ça nous remue profondément. Elle nous montre la vie dans ce qu’elle a de plus beau et de plus laid. C’est très simple, très authentique. C’est une écrivaine de grand talent. »
Andrée Poulin
Radio-Canada/Divines tentations 

« C’est un regard intime sur une famille gaspésienne. Un roman qui visite les époques et les personnages dans un habile va-et-vient dans le temps. De génération en génération, le livre nous transporte dans une réflexion sur l’héritage à travers des personnages qui tentent tant bien que mal de tenir les rênes de leur vie. »
Nadia Ross
Radio-Canada/Le Téléjournal

20052081
« C’est un grand récit. Ce qui frappe ici, c’est la manière dont Rachel Leclerc présente une galerie de personnages qui se nourrissent les uns des autres. On ne peut que saluer l’habileté et la sensibilité avec lesquelles elle crée ce récit. Un récit réaliste malgré le fait qu’il soit peuplé de fantômes… »
Julie Laferrilère
TV5/Club social
 

« C’est un grand récit. Ce qui frappe ici, c’est la manière dont Rachel Leclerc présente une galerie de personnages qui se nourrissent les uns des autres. On ne peut que saluer l’habileté et la sensibilité avec lesquelles elle crée ce récit. Un récit réaliste malgré le fait qu’il soit peuplé de fantômes… »
Julie Laferrilère
TV5/Club social

« Ce quatrième roman de Rachel Leclerc est superbe. Des pages qui nous habitent longtemps… »
Monique Roy – Châtelaine 

« Rachel Leclerc a montré, à nouveau, qu’elle a le talent et l’habileté d’imaginer une trame narrative émouvante sans être pathétique. Elle fait en sorte que ses personnages et leur univers, souvent installés au cœur de la nature, réfléchissent le meilleur et le pire de l’être humain. »
Jean-François Crépeau
Le Canada Français 


*** Il se peut que certains liens ne fonctionnent plus. Merci de nous en aviser.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.