De préférence la nuit
De préférence la nuit
Péan, Stanley  
Archambault, Gilles (Préface de) 
  • Éditeur : Boréal
  • Collection : Liberté grande
  • EAN : 9782764645932
  • Code Dimedia : 000200474
  • Format : Livre numérique EPUB
  • Thème(s) : BEAUX-ARTS, LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI, SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Histoire des Noirs, Littérature québécoise, Musique
  • Prix : 19,99 $
  • Paru le 16 septembre 2019
  • Plus d'informations...
EAN: 9782764645932

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25

Échos de la presse

Un essai composé de réflexions et d'anecdotes sur le jazz, berceau de nombreuses expressions culturelles du 20e siècle.
[Discussion à Dessine-moi un dimanche (RC)]
 
« Avec ce livre, c’est une grande porte qu’il nous ouvre sur l’univers du jazz. »
Jhade Montpetit – Radio-Canada/Les malins
[Entrevue]
 
« C’est vraiment, vraiment intéressant. Quand vous lisez ce livre, vous avez envie d’aller écouter toutes ses œuvres dont nous parle Stanley Péan. »
Katerine Verebely – Radio-Canada/Samedi et rien d’autre
[Critique]

« On plonge avec grand bonheur dans ce livre-là. C’est un livre qui s’écoute ! »
Annie Desrochers – Radio-Canada/Le 15-18
[Entrevue]
 
« Je ne suis pas fan de jazz. Sauf quand c’est Stanley Péan qui en parle. Dans ce nouveau titre, une sorte d’essai-hommage au jazz, Péan raconte cette musique et les formidables petites et grandes histoires, certaines connues, d’autres pas, concernant les plus grands artistes qui ont fait la renommée du genre. Littérature et cinéma prennent aussi part à ses remarques et réflexions qui sont, bien évidemment, celles d’un écrivain à la plume aguerrie. »
Claudia Larochelle – Avenues.ca

[Entrevue dans La Presse +]

« Que j’ai aimé ça ! On a le goût d’aller écouter du jazz, de réentendre et de découvrir. On apprend beaucoup. C’est passionnant. Un beau livre sur le jazz. De belles histoires bien racontées. »
Patricia Powers – Radio-Canada/Facteur matinal

« Un livre important, le témoignage d’une passion pour un genre musical qui traverse nos vies, s’infiltre partout et qui a même son festival à Montréal. Il est là ce son, ce rythme bien connu et omniprésent, mais nous en ignorons souvent les dessous et les combats qui ont donné naissance à ces chants emblématiques. Un travail passionnant, un essai que tout amateur de jazz et de liberté doit lire et relire. »
Yvon Paré – Blogue Littérature du Québec
[Critique]

« De préférence la nuit montre à quel point le jazz est étroitement maillé à l’histoire récente des États-Unis. Grâce à des portraits d’artistes ayant apporté une contribution majeure à ce genre musical, lesquels sont arrimés à des textes évoquant le combat pour les droits civiques mené par les Noirs américains, il met en lumière le fait que les mouvements sociaux sont d’autant plus puissants qu’ils se nourrissent de la culture ambiante. »
Daniel Côté – Le Quotidien
[Entrevue]

« Entre les frasques de Chet Baker, les luttes contre le racisme ambiant de Billie Holiday et les innovations musicales de Miles Davis, le journaliste culturel et animateur Stanley Péan raconte quelques pans de la vie jazzée des icônes de ce genre musical dans son nouvel essai. Sur un ton très personnel, l’auteur examine, raconte, commente les trajectoires de vie particulières de ces créateurs qui ont bouleversé l’univers musical. »
Marie-France Bornais – Journal de Montréal
[Entrevue]
 
« Très conscient de la mince marge séparant la noble mythification de la triste folklorisation, l’écrivain et animateur de la quotidienne d’ICI Musique Quand le jazz est là aura savamment choisi d’aller voir ce qui se cache derrière les représentations cinématographiques ou littéraires du jazz et de ses personnages majeurs. »
Dominic Tardif - Le Devoir


*** Il se peut que certains liens ne fonctionnent plus. Merci de nous en aviser.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.