C'est le coeur qui meurt en dernier
C'est le coeur qui meurt en dernier
Lalonde, Robert  
  • Éditeur : Boréal
  • Collection : Littérature
  • EAN : 9782764642887
  • Code Dimedia : 000126350
  • Format : Livre numérique EPUB
  • Thème(s) : ART DE VIVRE & VIE PRATIQUE, LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI, SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Deuil / Mort, Littérature québécoise, Relation avec la mère, Vieillesse
  • Prix : 11,99 $
  • Paru le 1 novembre 2013
  • Plus d'informations...
EAN: 9782764642887

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25

Échos de la presse

« J’ai beaucoup aimé. J’ai trouvé le conteur Robert Lalonde, l’homme mûr qui a eu le courage de revisiter ses souvenirs, de revisiter avec une infinie tendresse cette mère. Tout est empreint de tendresse, de beaucoup d’humour. C’est un très, très beau récit. »
Sophie Cadieux
 
« C’est drôle. C’est intelligent, C’est tellement beau, tellement touchant, éloquent, créatif. […] Quelques prix en perspective. »
Pascale Navarro
 
« C’est la relation entre un fils et une mère sans jugement, avec tendresse, et ça finit par l’amour. C’est beau en diable ! »
Pierre Curzi
Télé-Québec/Bazzo.TV
 
« C’est un portrait de mère original que nous propose Robert Lalonde dans ce récit intitulé C’est le cœur qui meurt en dernier. Une expression de sa mère, avec qui il n’a jamais eu le dernier mot, dans la vie comme dans la fiction. »
Chantal Guy – La Presse +
[Entrevue]
 
[Entrevue à La Bibliothèque de René (RC)]
[Entrevue à Tout le monde en parle (RC)]

« On connaissait déjà la force d’évocation de cet auteur, mais cette fois, elle s’agrémente d’une certaine simplicité. D’une recherche, peut-être, sans effets de style, de ce qui pourrait s’appeler l’authenticité. L’authenticité du coeur. […]Ce qui fait que ce livre est un objet à part. Ce qui fait que c’est du grand art. Dans sa construction même. Dans le choix des mots aussi. »
Danielle Laurin – Le Devoir
[Critique]
 
« Avec sa plume vivante et énergique, Robert Lalonde évoque de façon très touchante la femme colorée et fataliste qui fut sa mère dans son récit C'est le coeur qui meurt en dernier. »
Marie-France Bornais – Journal de Québec
 
« Robert Lalonde a une écriture absolument magnifique. Il a une façon d’évoquer les choses sans les dire explicitement, banalement. […] Vraiment un beau livre.»
Patricia Tadros – Radio-Canada/Première heure
[Entrevue

« Un de ses meilleurs livres. C’est écrit avec beaucoup de finesse. C’est du grand Robert Lalonde. »
Tristan Malavoy-Racine – Télé-Québec/Voir TV
 
« Un portrait d’une beauté époustouflante… »
Yvon Paré – Progrès Dimanche
 
[Entrevue à Plus on est de fous, plus on lit (RC)]

« Robert Lalonde a le tour de nous ʺtwisterʺ le cœur et les méninges avec sa prose qui n’hésite pas à aller puiser dans les zones sombres de la vie, de sa vie à lui aussi, beaucoup. L’auteur et comédien réussit une fois de plus à nous bouleverser avec cet hommage à sa mère sous forme de dialogue. »
Valérie Gaudreau – Le Soleil


*** Il se peut que certains liens ne fonctionnent plus. Merci de nous en aviser.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.