Montréal mélodie
Montréal mélodie
Fried, Golda  
Campbell, Sophie (Traduit par) 
  • Éditeur : Bout du mille (Le)
  • Collection : Hors-collection
  • EAN : 9782981486813
  • Format : Broché
  • Pages : 184
  • Prix : 20,00 $
  • Paru le 23 février 2015

Alice vient d’emménager à Montréal pour étudier en littérature à McGill. Elle n’a jamais eu de petit ami, elle est encore vierge et ne sait pas faire la lessive. À l’université, elle entre dans le comité du ciné-club et passe son temps à la bibliothèque. Mais entre Bonny and Clyde, The Graduate, la musique de Bob Dylan et des Rolling Stones, Alice découvre le charme de la vie montréalaise... et surtout rencontre Nellcott, un jeune homme de 23 ans qui travaille chez Basement Records, se met du noir sous les yeux et se rêve musicien. Avec lui, Alice fréquentera les cafés-restaurants et dormira sous des nuages de fumée de cigarette. Sans qu’elle comprenne comment, Nellcott deviendra son amoureux.

Golda Fried raconte avec humour et tendresse la découverte d’une ville où les « gens sont réputés pour être cool ». Montréal est différente à bien des points de vue de la banlieue de Toronto. « Extraordinairement différente ».
 

AUTEUR(S)

Golda Fried a grandi à Toronto et a étudié à Montréal où elle a écrit de la poésie et a participé à des événements de spoken-word comme celui du festival Lollapalooza de 1994. Son recueil de nouvelles, Darkness Then a Blown Kiss, publié en 1998, a fait partie des dix titres du palmarès du magazine NOW, alors que son roman Montréal mélodie (Nellcott is my Darling) a été en lice pour le prix du Gouverneur général en 2005. D’ailleurs, ce dernier titre fait actuellement l’objet d’une adaptation pour le cinéma.
 
Sophie Campbell est traductrice membre agréée de l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (OTTIAQ) et de l’Association des traducteurs et traductrices littéraires du Canada (ATTLC). Elle a collaboré à la traduction vers le français de Just Watch Me: The Life of Pierre Elliott Trudeau, Volume Two: 1968-2000 et de Notre homme à Téhéran : Ken Taylor, la CIA et la crise iranienne des otages.
 




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.