Remettre à demain
Remettre à demain
Essais sur la permanence tranquille au Québec
Livernois, Jonathan  
Gingras, Yves (Traduit par) 
  • Éditeur : Boréal
  • Collection : Essais et Documents
  • EAN : 9782764623190
  • Format : Broché
  • Pages : 152
  • Prix : 19,95 $
  • Paru le 7 avril 2014

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25ePub_25

« Les combats perdus, les « prochaines fois » réitérées sans relâche, les projets inachevés encombrent le pas de notre destin. Rien n’est jamais tout à fait fini au Québec. Le passé se prolonge donc dans le présent de manière confuse, malgré la soi-disant coupure de la Révolution tranquille. Parce que, peu importe ce qu’on en dit, peu importe ce qu’on en pense, le passé finit toujours par percer, comme la pyrite dans un sous-sol de bungalow.
 
Le problème, ce n’est pas nécessairement que le présent soit coupé de ses racines, comme plusieurs penseurs contemporains le dénoncent, mais bien que celles-ci aient mal poussé et aient fini par tout étouffer. Ce qui nous amène à cette question, déterminante : pourquoi plusieurs pans de notre passé et la mémoire que nous en gardons ressemblent à des chantiers inachevés dont on a perdu le sens ? Pourquoi ce passé a-t-il proliféré ainsi, presque à l’insu des Québécois ? Que signifient les problèmes d’embrayage temporel au Québec ? Quelles en sont les conséquences sur notre présent ?

Deux idées de l’essayiste Pierre Vadeboncoeur (1920-2010), énoncées il y a plus de quarante ans, me semblent à propos pour répondre à ces questions. Il s’agit de la permanence tranquille et du caractère anhistorique du Québec, qui découle de la première. Ces idées permettent de mieux comprendre quelques chantiers inachevés de notre histoire, compris à la fois comme événement historique, comme projet inabouti et comme mémoire qu’on en conserve. Je m’attacherai ici à trois de ces moments : 1837-1838 et la peur du retour; l’indépendance nationale, vaisseau amiral de la Révolution tranquille; 2012 et sa mémoire hâtive. »
Jonathan Livernois

AUTEUR(S)

Professeur de littérature au collège Édouard-Montpetit (Longueuil) et critique à la revue Liberté, Jonathan Livernois est spécialiste de l’essai et de l’histoire des idées au Québec.

Service de presse (pour le Canada seulement) :
Gabrielle Cauchy, attachée de presse
514 336-3941 poste 229 / cauchy@dimedia.qc.ca




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.