Brève histoire des femmes au Québec
Brève histoire des femmes au Québec
Baillargeon, Denyse  
  • Éditeur : Boréal
  • Collection : Essais et Documents
  • EAN : 9782764622056
  • Format : Broché
  • Pages : 288
  • Prix : 21,95 $
  • Paru le 9 octobre 2012

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25ePub_25

Denyse Baillargeon aborde l’histoire des femmes au Québec, leur rôle dans la société, leurs luttes, leurs responsabilités, depuis la colonisation jusqu’à aujourd’hui.

L’ouvrage se divise en huit chapitres présentés sous forme chronologique : la période du Régime français et les débuts du Régime britannique (l’installation des colons français transforme les modes de vie et l’organisation des sociétés autochtones, notamment les rapports hommes-femmes); la période 1780-1840, avec l’arrivée de nouvelles immigrantes d’origine britannique, l’enracinement des nouveaux colonisateurs, les changements dans le statut politique et juridique des femmes; la période 1840-1880, caractérisée surtout par l’économie industrielle qui modifie en profondeur les relations de classe et de genre, et par l’influence considérable de l’Église catholique; les années 1880-1920, marquées par l’accentuation des processus d’industrialisation et d’urbanisation, par une plus large intégration des femmes au marché de l’emploi et par l’apparition du féminisme; l’entre-deux-guerres (1920-1940), où apparaissent de nouveaux modèles féminins associés à la « modernité », où l’on assiste à une baisse plus marquée de la fécondité, à une plus grande visibilité des femmes dans l’espace public et à l’adoption des premières mesures sociales qui les touchent plus particulièrement; de 1940 à 1965, dans une société en profonde mutation, les femmes obtiennent le droit de vote au niveau provincial et la révolution féministe est en marche; la période 1966-1989 est principalement définie par les liens entre le mouvement féministe et la question nationale, mais aussi par l’affaire Daigle-Tremblay et la tuerie de l’École polytechnique; entre 1990 et 2010, les politiques néolibérales, la contestation du « modèle québécois » et la diversification de l’immigration sur fond de débats nationalistes ont composé un cocktail explosif qui a forcé le féminisme à se redéfinir.

AUTEUR(S)

Denyse Baillargeon est professeure d’histoire à l’Université de Montréal. Elle est l’auteure d’Un Québec en mal d’enfants (2004) pour lequel elle a remporté le prix Clio-Québec, le prix Lionel-Groulx — Fondation Yves-Saint-Germain et le prix Jean-Charles-Falardeau.

Service de presse (pour le Canada seulement) :
Gabrielle Cauchy, attachée de presse
514 336-3941 poste 229 / cauchy@dimedia.qc.ca




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.