11 septembre et nous (Le)
11 septembre et nous (Le)
Duchesne, André  
  • Éditeur : Boréal
  • Collection : Essais et Documents
  • EAN : 9782764609484
  • Format : Livre numérique EPUB
  • Pages : 360
  • Prix : 18,99 $
  • Paru le 28 mai 2012

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25

Où étiez-vous le matin du 11 septembre 2001 ? André Duchesne, quant à lui, a été dépêché à New York par son employeur, La Presse, pour couvrir les événements. Cinq ans plus tard, plutôt que de témoigner de sa propre expérience, il propose dans Le 11 septembre et nous un retour tout à fait original sur ce tragique événement en reconstituant à la minute près les moments qui ont précédé et suivi le premier crash destructeur, dans une multitude de lieux (New York, Montréal, Québec, Ottawa, Terre-Neuve...) et à travers le récit de nombreuses personnes (ministres, hauts fonctionnaires, hauts gradés de l’armée, simples citoyens, témoins du drame).

Beaucoup d’agendas ont été bousculés en quelques secondes cette journée-là. Qu’en est-il ? Comment a-t-on fait face à la situation ?

Le livre nous rappelle, parmi bien d’autres choses, que New York reçoit alors une délégation du Nouveau-Brunswick présidée par le premier ministre Bernard Lord, tandis que le Québec s’apprête à y inaugurer toute une série d’événements pour faire la promotion de sa culture. Le 11 septembre est également la date que le NORAD a choisie pour réaliser un volet de l’exercice « Vigilant Guardian », simulation d’attaques aériennes virtuelles arrivant par vagues successives, jusqu’au moment où le major général Rick Findley doit demander à ses homologues américains si ce qu’il voit sur son écran est la réalité ou une fiction. Au Palais des congrès de Montréal, le ministre fédéral des Transports David Collenette, n’ayant pas encore été informé du drame, ne se formalise guère des bruits et murmures qu’il observe au fond de la salle pendant son allocution de bienvenue devant les 2 250 congressistes du Conseil international des aéroports (dont la moitié sont des Américains).

Pendant ce temps, Jean Chrétien décide de faire une adresse à la nation improvisée, le maire de Montréal, Pierre Bourque, refuse d’interrompre la séance du conseil municipal, tandis que celui de Gander, Claude Elliott, quitte précipitamment le Tim Horton’s où il prend son café tous les matins pour aller organiser les secours à l'hôtel de ville. Sans parler de cet avion de la Korean Air Lines qui ne répond pas et qui vient de pénétrer en territoire canadien, et qu’il faudra peut-être abattre…

C’est cela et bien plus que fait revivre le livre d’André Duchesne. Un livre haletant, émouvant souvent, dont le rythme n’est pas sans faire penser à des séries de télévision appréciées du grand public.



AUTEUR(S)

Né le 28 avril 1961 à Lachine, André Duchesne a complété un baccalauréat en histoire à l’Université de Montréal. Dans le journalisme depuis 20 ans, il a commencé à l’automne 1986 à L’Œil régional, hebdomadaire de la Vallée du Richelieu. Stagiaire à La Presse à l’été 1994, il entrera à l’automne 1994 à La Voix de l'Est, quotidien de Granby et de la région, et y travaillera jusqu’en mars 2000. Durant cette période, il aussi fait un remplacement de quatre mois à Forum, le journal de l'Université de Montréal et a continué à collaborer à La Presse.

Il est journaliste aux affaires générales à La Presse depuis le 3 mars 2000. Ses champs d'intérêts sont la Défense nationale, les Anciens combattants, les questions de sécurité et de terrorisme, les rappels historiques.

Le matin du 11 septembre, André Duchesne est parti en voiture pour New York en reportage pour La Presse. Le soir, incapable de se rendre sur l'île de Manhattan, il a couché à Newark. Arrivé à New York le 12 très tôt en matinée, il y est resté jusqu'au vendredi 14. Il est retourné à New York en décembre 2001, encore une fois pour La Presse, pour couvrir l’événement Canada Loves New York. Il a beaucoup écrit (et lu) sur le sujet et d'autres événements dans la foulée des attaques depuis ce temps-là. Il adore New York où il est souvent allé.

Service de presse (pour le Canada seulement) :
Gabrielle Cauchy, attachée de presse
514 336-3941 poste 229 / cauchy@dimedia.qc.ca




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.