Chambre des saisons (La)
Chambre des saisons (La)
Leclerc, Rachel  
  • Éditeur : Noroît (Du)
  • Collection : Hors-collection
  • EAN : 9782897663056
  • Format : Livre numérique EPUB
  • Prix : 12,99 $
  • Paru le 7 septembre 2021

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25

Oeuvre en couverture de Julie Beauchemin

C’est le territoire de la Gaspésie où la poète vit qui unifie les trois parties de cet ambitieux recueil de poésie. Comment ne pas rendre hommage à ce paysage qui, au fil d’une vie, et même dans l’absence, a illuminé tous les chemins qu’elle a choisis?
 
La chambre des saisons a été écrit devant la mer, sur une pointe de terre où ne passent que les chevreuils, les oiseaux migrateurs et les amis. Procédant à une longue descente en soi, le recueil s’ouvre dans le secret d’une chambre où seule une fenêtre étroite témoigne de la fuite du temps. Puis apparaissent les visages ahuris d’une lointaine époque où la famine sévissait dans la population. Enfin, comme un retour sur ses travaux antérieurs, Rachel Leclerc prête sa voix aux fantômes de sa famille, en particulier à celui de la mère disparue trop tôt.

AUTEUR(S)

La romancière et poète Rachel Leclerc est la dernière d’une famille de sept enfants. Elle a passé la majeure partie de sa vie à Montréal, mais sa région natale, la Gaspésie, a formé son paysage intérieur et lui a inspiré plusieurs livres.
 
Son œuvre révèle un souffle puissant, une écriture universelle dont la précision et la justesse ne peuvent qu’éblouir le lecteur. Penchée sur la trace laissée par les autres, Rachel Leclerc tente de capter, d’exprimer la joie de l’expérience humaine tout autant que sa douleur.
 
Pour ses travaux de poésie, elle a reçu notamment le Prix Émile-Nelligan, le Prix Alain-Grandbois, le Premier prix de poésie de Radio-Canada et le Prix du Festival de poésie de Montréal. Son premier roman, Noces de sable (1995), a été salué par les Prix Henri-Queffélec et celui du Festival du premier roman de Chambéry, en France, et par le Prix Hervé-Foulon (2018), au Québec.
 
AU NOROÎT, elle a publié La chambre des saisons (2021), Je ne vous attendais pas (1998), Rabatteurs d’étoiles (1994, prix Alain-Grandbois et finaliste au Prix du Gouverneur général), Les vies frontalières ([1991] 1994, prix Jovette-Bernier, prix Émile-Nelligan et finaliste au Prix du Gouverneur général), Vivre n’est pas clair (1986) et Fugues (1983).

Extrait

Ce fut un après-midi simple
un jour sans plainte ni reddition
où l’extinction de l’espère était une chose
entendue, méritée, tellement banale
que j’aurais marché jusqu’à la gorge du vent
paumes offertes, avec ma boîte à mots renversée
dans la menthe fraîche det les outils rouillés




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.