Carnage
Carnage
Pour en finir avec l'anthropocentrisme
Gancille, Jean-Marc  
Watson, Paul (Préface de) 
  • Éditeur : Rue de l'échiquier
  • Collection : Diagonales
  • EAN : 9782374252421
  • Format : Broché
  • Pages : 208
  • Prix : 34,95 $
  • Paru le 19 octobre 2020

Le nouvel essai de l’auteur de Ne plus se mentir met en évidence que notre relation avec le monde animal est historiquement fondée sur la maltraitance et l’assassinat. Et qu’il est temps que cela cesse.

Jean-Marc Gancille expose un tableau sans concession de la relation que l’être humain a nouée avec le monde animal, fondée sur la domination et l’exploitation. Commerce d’animaux sauvages, domestication, expériences menées sur des animaux, captivité forcée, chasse et pêche… C’est cette liste des formes qu’adopte l’anthropocentrisme qu’établit l’auteur dans une première partie. Mais il n’en reste pas là : il démontre ensuite à quel point ce carnage est une tragédie pour l’espèce humaine puisqu’il provoque la destruction des écosystèmes, nie la sensibilité des animaux (désormais avérée scientifiquement) et se révèle être une supercherie de l’industrie agroalimentaire. Enfin, il dessine un plan d’action pour en finir avec l’anthropocentrisme et propose des méthodes pour mener cette lutte.

AUTEUR(S)

Jean-Marc Gancille est le cofondateur de Darwin à Bordeaux, le plus grand tiers-lieu français dédié aux initiatives locales de transition. Convaincu de l’urgence d’accélérer la résilience des territoires, il poursuit son engagement écologique et social dans « La Suite du Monde » afin d’expérimenter concrètement des projets d’autonomie inspirés du communalisme. Installé à La Réunion, il se consacre désormais à la protection de la faune sauvage dans différentes régions du monde.

Service de presse (pour le Canada seulement) :
Gabrielle Cauchy, attachée de presse 514 336-3941 poste 229 / cauchy@dimedia.qc.ca




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.