Printemps québécois (Le): une anthologie
Printemps québécois (Le): une anthologie
Bonenfant, Maude  
Glinoer, Anthony  
Lapointe, Martine-Emmanuelle  
Leroux, Georges (Préface de) 
Zapartistes (Les)  
  • Éditeur : Écosociété
  • Collection : Ecosociété
  • EAN : 9782897190514
  • Code Dimedia : 75560065
  • Format : Broché
  • Thème(s) : LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI, SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Anthologie, Éducation / Pédagogie, Histoire - Québec / Canada, Sciences humaines - Divers, Sociologie / Anthropologie
  • Pages : 334
  • Prix : 34,00 $
  • Paru le 19 mars 2013
  • Statut : Disponible
  • Code de recherche: PRIQUA
  • Groupe: Sciences humaines
  • Date de l'office: 19 mars 2013
  • Langue d'origine: français
EAN: 9782897190514

Aussi disponible en version numérique:

ePub_25

Un an après le « printemps érable », que nous reste-t-il de la grève étudiante et du mouvement social exceptionnel qui l’a accompagné ? Quels évènements, quels mots, quelles images ont marqué à tout jamais notre mémoire collective ? Le printemps québécois. Une anthologie propose un retour sur ce moment particulièrement dense et animé de l’histoire contemporaine du Québec.
 
Le livre présente une chronologie exhaustive des évènements (jour par jour, du déclenchement de la grève étudiante, en février, jusqu’aux élections provinciales du 4 septembre 2012) et documente l’ensemble des productions culturelles auxquelles ils ont donné lieu. Textes, poèmes, slogans, affiches, photos, vidéos, bandes dessinées, performances artistiques, mèmes, pages Facebook, tweets, jeux vidéos : tout, ou presque, y est répertorié! Ce livre en forme de carré rouge ne prétend pas à la neutralité; il vise à constituer une archive de la grève étudiante.
 
Il faut dire que le printemps 2012 aura été un laboratoire d’idées, une explosion de créativité et une prise de parole collective. Par milliers, des hommes et des femmes sont descendus dans la rue, avec ou sans casserole à la main. À cette occasion, beaucoup ont pris conscience qu’il se jouait sous leurs yeux bien plus qu’une grève étudiante. Les responsables étudiant.e.s, la CLASSE en particulier, n’ont pas manqué de faire de la lutte contre la hausse des frais de scolarité à l’université un levier parmi d’autres pour dénoncer l’idéologie néolibérale et ses effets sur les services publics. Plusieurs citoyen-ne-s ont saisi la plume, le clavier, le micro ou la caméra pour investir l’espace public avec leurs idées, leurs critiques, leur rage, leur espoir.
 
Dans cet ouvrage, vous retrouverez des textes littéraires de la revue Fermaille, des articles d’intellectuels tels que Guy Rocher, Georges Leroux ou Christian Nadeau, les manifestes de la CLASSE et de Profs contre la hausse, des affiches de l’École de la Montagne rouge, des photos de Madoc, des illustrations de Clément de Gaulejac, des bandes dessinées de l’Oie spéciale, des performances du Rabbit Crew ou d’Anarchopanda et bien plus encore!
 
Cette anthologie comporte également une série de pages spéciales consacrées à des thématiques particulières : l’origine du carré rouge, le rôle des syndicats, Richard Martineau et la « belle vie », la couverture médiatique internationale, le féminisme, l’anarchisme, la brutalité policière, etc.
 
« C’est pour maintenir vive la mémoire d’un printemps où l’art, l’acte et la pensée ont repris leurs droits que nous avons fait le pari de laisser la parole à ceux qui, étudiant-e-s engagé-e-s, professeur.e.s indigné.e.s, citoyen.ne.s solidaires, s’en sont saisie. Cette histoire que l’Histoire risque d’oublier, nous la racontons par la voix de celles et ceux qui l’ont faite », écrivent en avant-propos les trois directeurs de cet ouvrage.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.