Révolutions
Révolutions
Dickner, Nicolas  
Fortier, Dominique  
  • Éditeur : Alto
  • Collection : Hors-collection
  • EAN : 9782896941957
  • Code Dimedia : 33050195
  • Format : Broché
  • Thème(s) : LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI
  • Sujet(s) : Littérature - Divers, Littérature québécoise
  • Pages : 432
  • Prix : 32,95 $
  • Paru le 15 septembre 2014
  • Statut : Épuisé
  • Code de recherche: REVOLU
  • Groupe: Autres formes littéraires
  • Date de l'office: 11 septembre 2014
  • Langue d'origine: français
EAN: 9782896941957

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25ePub_25

Les révolutionnaires français ne se contentèrent pas de guillotiner le roi, de prendre la Bastille et de raccourcir bonne quantité d’aristocrates : ils renversèrent aussi le calendrier, créant douze nouveaux mois dont les noms étaient censés évoquer les divers moments de l’année : vendémiaire, pluviôse, germinal.
 
Ce qu’on sait moins, c’est qu’ils en chassèrent aussi tous les saintes et les saints au regard sévère qui leur rappelaient par trop l’Ancien Régime, pour placer chaque jour de l’année sous les auspices d’une plante, d’un animal ou d’un outil censés incarner et exalter les vertus républicaines. Créé par Fabre d’Églantine et André Thoüin, le calendrier révolutionnaire utilisé de 1793 à 1806 semble ainsi procéder à la fois de l’herbier, du bestiaire et de l’encyclopédie.
 
L’année y est divisée en douze mois, chacun constitué de trois décades ; ces mois tous égaux sont suivis de cinq ou six sans-culottides, journées dédiées à des vertus particulières, ce qui donne un tour de l’an complet : une révolution.
 
Deux cent vingt et un ans plus tard, deux citoyens curieux, Dominique Fortier et Nicolas Dickner, ont chargé un certain Reginald Jeeves, ingénieux majordome informatique, de leur envoyer quotidiennement le mot du jour qu’ils revisiteraient jusqu’à combler les 366 cases du calendrier.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.