Carnets de Paris
Carnets de Paris
Brouillet, Chrystine  
Meunier, Jean-Guy (Illustré par) 
  • Éditeur : Heures bleues (Les)
  • Collection : Carnets...
  • EAN : 9782922265750
  • Code Dimedia : 24900075
  • Format : Broché
  • Thème(s) : BEAUX-ARTS, GÉOGRAPHIE & TOURISME
  • Sujet(s) : Arts - Québec / Canada, France, Peinture, Voyage / Vacances / Tourisme
  • Pages : 128
  • Prix : 29,95 $
  • Paru le 15 novembre 2010
  • Statut : Disponible
  • Code de recherche: CARPAR
  • Groupe: Beaux-livres
  • Date de l'office: 12 novembre 2010
  • Langue d'origine: français
EAN: 9782922265750

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25ePub_25

Puisque Paris a adopté la forme d’un escargot, ses arrondissements se lovant en spirale les uns à côté des autres, le texte suit cet itinéraire pour permettre aux lecteurs de découvrir une ville où se baladent les fantômes d’artistes célèbres, de monarques au destin tourmenté, d’hommes de sciences pleins de ressources et d’architectes de génie.

L’escargot est hermaphrodite, double et cette dualité est exploitée en filigrane dans ces arrondissements où s’opposent l’ancien et le moderne, le silence des petits squares ou des grands jardins et la rumeur parfois épuisante des artères conçues par Haussmann. Ces carnets sont destinés à accompagner l’amoureux de Paris qui préfère déambuler et admirer des arbres centenaires plutôt qu’emprunter un autocar de touristes pour sillonner la ville.

 

L’escargot parisien

Pour les gens qui n’ont aucun sens de l’orientation, il est surprenant, en arrivant à Paris, de constater que les arrondissements parisiens s’enroulent en spirale et donnent à la Ville Lumière la jolie forme d’un escargot. Un escargot immense où habitent dix millions de personnes, un escargot qui s’étend de la Porte des Lilas chantée par Gainsbourg à la porte de Versailles et de Neuilly au bois de Vincennes où Louis XIII passa son enfance. Ma passion pour Paris m’a poussée à y vivre durant plus de douze ans et je sais bien que la ville n’a pas été construite en empruntant la forme d’un gastéropode ; la Lutèce gallo-romaine s’est installée sur la pente de la montagne Ste-Geneviève et jusqu’au XVe siècle, il n’y avait que deux quartiers, autour de la Place Maubert et de la Place Saint-Michel sur la rive gauche alors qu’on en dénombrait quatorze sur la rive droite. Le dessin d’une nouvelle carte où apparaissent les vingt arrondissements ne date que de 1860 mais depuis, l’escargot parisien existe et j’aime y voir l’illustration de l’âme de la ville qui est, comme la bestiole à coquille, hermaphrodite, double, étrange et délicieuse.

 




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.