Feu de mon père (Le)
Feu de mon père (Le)
Delisle, Michael  
  • Éditeur : Boréal
  • Collection : Littérature
  • EAN : 9782764622940
  • Code Dimedia : 20052294
  • Format : Broché
  • Thème(s) : ART DE VIVRE & VIE PRATIQUE, LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI
  • Sujet(s) : Littérature - Divers, Littérature québécoise, Relation avec le père
  • Pages : 128
  • Prix : 17,95 $
  • Paru le 10 février 2014
  • Statut : Disponible
  • Code de recherche: PERE
  • Groupe: Romans
  • Date de l'office: 6 février 2014
  • Langue d'origine: français
EAN: 9782764622940

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25ePub_25

Récipiendaire du Grand Prix du livre de Montréal 2014
En lice pour le Prix du Gouverneur général 2014
En lice pour le Prix littéraire des collégiens 2014


Quand Michael Delisle était enfant, ses « oncles », c’est-à-dire les amis de son père, ne disaient pas arme mais morceau ou de façon plus métonymique, feu. Dans ce poignant récit, le poète se remémore son père, le bandit devenu chrétien charismatique, l’homme violent qui ne parlait plus que de Jésus, le monstre qu’il fallait affronter, l’homme détesté qu’on ne peut faire autrement qu’aimer, en dépit de tout.

En plus des passages troublants et touchants sur son enfance et sa relation à ses parents – plus particulièrement à son père –, Michael Delisle nous offre d’intéressantes réflexions sur la poésie, sur l’écriture, sur ce qu’il appelle « l’exercice de la poésie ». Avec une certaine pudeur, il nous dévoile comment son enfance et l’écriture l’ont façonné.

Le Feu de mon père est un récit d’une lucidité et d’une franchise bouleversantes qui n’est pas sans rappeler celui de Robert Lalonde dédié à sa mère.
 
«Comme poète, je profite à revivre ces silences mornes. Contrairement à cette idée qui veut que l’artiste se forme à l’expression, ma condition est davantage liée au silence qui m’a été imposé. C’est de n’avoir pas eu le droit de parler qui a fait de moi un écrivain.» MD




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.