Machine à fantasmes (La)
Machine à fantasmes (La)
Relire l'histoire de la Révolution Française
Martin, Jean-Clément  
  • Éditeur : Vendémiaire
  • Collection : Révolutions
  • EAN : 9782363580290
  • Code Dimedia : 17800029
  • Format : Broché
  • Thème(s) : GÉOGRAPHIE & TOURISME, SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : France, Histoire & géographie, Violence, XVIIIe siècle
  • Pages : 320
  • Prix : 39,95 $
  • Paru le 14 mai 2012
  • Statut : Disponible
  • Code de recherche: MACFAN
  • Groupe: Sc. humaines - Revues et divers
  • Date de l'office: 10 mai 2012
  • Langue d'origine: français
EAN: 9782363580290

Écrire l’histoire : un exercice beaucoup plus difficile, et subjectif, qu’il n’y paraît, ou que les historiens ne veulent bien l’avouer. Surtout quand on a choisi de s’intéresser à la Révolution française, grande pourvoyeuse de reconstructions idéologiques et de fantasmes plus ou moins assumés. Une leçon de méthode, par l’un des meilleurs spécialistes de la période, un décapage des idées reçues sur notre propre aventure nationale, et une visite passionnante du laboratoire de l’historien.
 
Cet essai est une plongée sans fard dans les motivations qui président à l’écriture de l’histoire. C’est aussi, à travers une lecture assidue des archives, une entreprise de déconstruction des figures peu à peu élaborées par nos représentations collectives.
 
Ainsi, des « monuments » de notre mémoire nationale sont démontés : l’idée même de « guerre de Vendée » est contestée, comme élaboration d’un discours dominant utilisé d’emblée pour justifier les défaites républicaines, alors que d’autres soulèvements populaires ont été passés sous silence parce que plus aisément matés ; la notion de « Terreur » est elle aussi remise en cause, comme un tour de passepasse commode pour éviter de réfléchir au surgissement de la pulsion meurtrière au coeur de la foule, tout en négligeant le fait que les dirigeants révolutionnaires n’en ont pas fait l’apologie.
 
Des représentations, de plus en plus éloignées de la réalité qu’elles sont censées célébrer, sont analysées : commémoration fantaisiste de Valmy lors du bicentenaire, représentations érotisées de la mort de l’enfant Bara ou de l’assassinat de Marat…
 
Des zones obscures enfin, échappant à l’analyse parce que sortant du cadre de l’histoire officielle, sont dévoilées : le destin de ces femmes soldats vivant au milieu des hommes la violence des combats, les agressions sexuelles dont sont victimes femmes et enfants et qui ne sont portées à la connaissance du juge que lorsque leur entourage s’en empare…




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.