PMSI en psychiatrie infanto-juvénile
PMSI en psychiatrie infanto-juvénile
Logique de soin, logique d'evaluation et logique de coût?
Caron-Lefèvre, Martine  
Cosseron, Florent (Sous la direction de) 
Golse, Bernard (Sous la direction de) 
  • Éditeur : Presses Universitaires France
  • Collection : Mono psychiatrie de l'enfant
  • EAN : 9782130551034
  • Code Dimedia : 16055103
  • Format : Broché
  • Thème(s) : SANTÉ & PSYCHOLOGIE
  • Sujet(s) : Psychanalyse, Psychologie
  • Pages : 232
  • Prix : 34,95 $
  • Paru le 19 août 2005
  • Statut : Disponible
  • Code de recherche: PMSPIJ
  • Groupe: Sciences humaines
  • Date de l'office: Donnée non disponible
  • Langue d'origine: français
EAN: 9782130551034

La psychiatrie de l'enfant, discipline médicale à part entière, recouvre un champ d'une grande complexité et implique des dépenses de santé publique conséquentes. L'ambition à laquelle chaque acteur du système de soins peut facilement s'identifier pourrait se formuler de la manière suivante : utiliser au mieux les ressources financières disponibles afin de proposer les meilleurs soins possibles au service des patients. Ces dépenses de santé ne sont pas infinies et leur maîtrise est sans doute indispensable.

Cependant la logique inhérente au projet de PSMI (Programme de médicalisation des systèmes d'information) actuellement présenté par les autorités de tutelle pour y parvenir répond-elle uniquement à une nécessité économique ou est-elle sous-tendue par d'autres impératifs que cet objectif explicitement affiché d'une rationalisation des dépenses de santé dans ce secteur ? Logique de soin, logique d'évaluation ou logique de coût ? En tout état de cause, les moyens mis en œuvre pour réaliser cette maîtrise des dépenses ne devraient pas méconnaître la complexité de cette discipline.

A l'heure où le PMSI n'est toujours pas appliqué en psychiatrie infanto-juvénile, cet ouvrage collectif souhaite rendre compte des réflexions qui ont été menées par un ensemble de collègues au sein d'un groupe de travail qui s'est réuni au Centre Alfred-Binet à Paris, à partir de 1997, et cela, pendant plusieurs années. Ces diverses contributions sont susceptibles, nous semble-t-il, de fournir une base de travail utile pour la réflexion nécessaire quant à l'avenir de la psychiatrie infanto-juvénile, laquelle ne peut être considérée comme une discipline médicale comme les autres, et qui appelle des modalités d'évaluation spécifiques si l'on souhaite lui conserver sa dimension clinique et éthique fondamentale.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.