Stigmates de Lisbé (Les)
Stigmates de Lisbé (Les)
Une fiction détective dont Pierre Jean Jouve est le héros
Louis-Lambert, Jean-Paul  
  • Éditeur : Belles Lettres (Les)
  • Collection : Essais
  • EAN : 9782251446936
  • Code Dimedia : 000168816
  • Format : Broché
  • Thème(s) : LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI
  • Sujet(s) : Littérature - Essai / Critique, Littérature française
  • Pages : 416
  • Prix : 67,95 $
  • Paru le 7 août 2017
  • Statut : Disponible
  • Code de recherche: STILIS
  • Groupe: Biographie / témoignage
  • Date de l'office: 3 août 2017
  • Langue d'origine: français
EAN: 9782251446936

Les amours de Pierre Jean Jouve condensées et électrisées dans cet essai littéraire qui évoque la quête biographique moins comme une science historique que comme une fiction poétique.

 À lui tout seul — c’est cette apparente solitude qui nous empêche de le classer —, Pierre Jean Jouve est un mouvement littéraire, contemporain (et concurrent) du Surréalisme d'André Breton, du Grand Jeu auquel participait son ami Joseph Sima, et du Collège de Sociologie de Georges Bataille : « Jouve est sur le même terrain qu’eux, mais il regarde dans une direction opposée » (un de ses lecteurs). Jouve s’est fait remarquer quand il a renié son (estimable) première oeuvre d’avant 1925, mais il n'a pas créé de groupes, ni organisé de manifestations, ni dirigé de revues.

Ses récits, Paulina 1880, Le Monde désert, Hécate, La Scène capitale, sont des chefs-d’oeuvre du genre romanesque. Vagadu est un des premiers textes français du XXe siècle qui mérite d’être qualifié de « roman expérimental ». Avec Sueur de Sang, Matière céleste, Proses, Jouve a donné quelques-uns des recueils poétiques les plus beaux et les plus risqués du XXe siècle. Il est un des acteurs admirés de la résistance intellectuelle pendant la seconde guerre mondiale (Défense et Illustration, La Vierge de Paris). Ses livres de critique musicale, Le Don Juan de Mozart, Wozzeck d’Alban Berg, sont toujours reconnus par les musicologues. Son autoportrait littéraire, En miroir, se situe au plus haut. Combien d’écrivains français avec cette variété, à cette altitude ?

Jouve a créé une mythologie personnelle figurée par les héroïnes de La Rencontre dans le carrefour, de La Scène capitale, de Matière céleste, d’En miroir. Il y a la troublante créature érotique stigmatisée « Lisbé » rencontrée en 1909 puis en 1933 — et toujours-déjà-morte, la sublime initiatrice « Hélène de Sannis » chantée en 1935 et 1936 — et qui meurt pour accoucher de l’artiste. Sont-elles les héroïnes d'une histoire datable ? ou d'un mythe collectif qui a eu plusieurs auteurs ? — car les lecteurs de Jouve se sont emparés de cette histoire. Ou sont-elles les héroïnes d'un roman où Jouve, au coeur de ses fantasmes en fusion, recrée ses amours avec la femme-mère Caroline, avec la femme-soeur Andrée, enfin avec la femme qui est tout à la fois « sa mère et sa soeur », Blanche ? Qui est Blanche Reverchon : une amante adultère ? une épouse dévouée et indulgente ? une mystique discrète ? une psychanalyste, précoce traductrice de Freud en 1923 ?

Membre co-fondatrice en 1953 de la Société Française de Psychanalyse avec ses amis Jacques Lacan et Françoise Dolto, Blanche a pris soin de Jouve. Est-elle la très volontariste co-pilote du long voyage dans le labyrinthe du plus extraordinaire amour de transfert ?




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.