Baleine de parapluie (La)
Baleine de parapluie (La)
Libertad, Stéphane  
  • Éditeur : Hamac
  • Collection : Hamac
  • EAN : 9782896647064
  • Code Dimedia : 28040492
  • Format : Livre numérique EPUB
  • Thème(s) : LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI
  • Sujet(s) : Littérature québécoise
  • Pages : 298
  • Prix : 14,99 $
  • Paru le 28 août 2012
  • Plus d'informations...
EAN: 9782896647064

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25

Bien malin qui pourrait résumer ce roman légèrement acide dans lequel s’entrecroise la vie des membres d’une famille du sud-ouest de la France, aussi éclatée qu’unie. Chacun leur tour, ils affronteront les vicissitudes du quotidien. Au cœur de cet environnement où la tendresse des uns va contrecarrer la cruauté des autres, il y a le petit Paulo, témoin de la douce folie qui habite les êtres au milieu desquels il doit se construire.
 
Une fois de plus, comme ce fut le cas pour le roman La Trajectoire, Stéphane Libertad, par son écriture vivante et incisive, a su créer des scènes mémorables aussi loufoques que terribles qui mettent en lumière les travers des comportements humains.

La Baleine de parapluie est tout à fait en continuité par rapport au roman La Trajectoire paru en 2010. En retournant aux sources de son enfance dans les années 1970, l’auteur nous offre une autre perspective à son histoire en nous présentant le portrait de cette famille dysfonctionnelle. Comme les lecteurs sont souvent sensibles aux thèmes de l’enfance et de la famille, le roman devrait trouver son public facilement.

AUTEUR(S)

Stéphane Libertad est né en France. Il a exercé divers métiers, dont celui de scénariste. Il a immigré au Québec en 2006 et vit actuellement à Montréal. Son premier roman, Le chien de Saint-Jacques, a été publié en 2001 aux Éditions Séguier. Après La Trajectoire (2010), La Baleine de parapluie est son second livre à paraître dans la collection Hamac.

Extrait

« La neige tombait dru. Paulo jeta un dernier regard vers la route et en conclut avec tristesse qu’Henri, son papa, ne viendrait pas. Il suffisait de prononcer son nom pour que Claude se mette en colère. Camille ne lui en voulait pas, son frère avait probablement de bonnes raisons d’être absent. Quant à Mathilde et Ludovic, concernant leur fils cadet, ils adoptaient généralement une attitude un peu distante, qui aurait pu faire penser que, de leurs trois enfants, Henri était celui qu’ils aimaient le moins. » 




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.