Owen Hopkins, Esquire
Owen Hopkins, Esquire
Roy, Simon  
  • Éditeur : Boréal
  • Collection : Littérature
  • EAN : 9782764634431
  • Code Dimedia : 000159176
  • Format : Livre numérique PDF
  • Thème(s) : ART DE VIVRE & VIE PRATIQUE, LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI
  • Sujet(s) : Littérature québécoise, Relation avec le père
  • Prix : 13,99 $
  • Paru le 7 septembre 2016
  • Plus d'informations...
EAN: 9782764634431

Aussi disponible en version numérique:

ePub_25

Esquire (abrégé en Esq.) est un terme d’origine britannique (lui-même dérivé du moyen français esquier, de l’ancien français escuyer, du latin vulgaire scutarius, « porteur de bouclier »). Il s’agit d’un titre de respect non officiel, sans signification conventionnelle, utilisé pour dénoter un certain statut social. Jusqu’au début du XXe siècle, il s’appliquait aux membres de la gentry (la bonne société anglaise) qui ne possédaient aucun titre de rang supérieur. Ce titre se place après le nom (par exemple : K.S. Smith, Esq.).
 
Un affabulateur, un mythomane, un imposteur, voilà qui est Owen Hopkins aux yeux de son fils Jarvis. Quand arrive à Montréal la nouvelle qu’Owen se meurt sous le ciel gris et bas du Yorkshire, sa terre natale, Jarvis sait ce que cela signifie. Père et fils ont conclu un pacte quand celui-ci était encore enfant, et le temps est venu pour lui de remplir sa promesse.
 
Après avoir publié Ma vie rouge Kubrick, un premier livre à mi-chemin entre la fiction et l’essai entrelaçant la fantasmagorie macabre du film The Shining et la réalité brutale d’un drame familial, Simon Roy donne ici son premier « vrai » roman, où il explore les thèmes du mensonge et de la culpabilité, sans rien abandonner de sa manière d’écrire tout en fragments, en allusions et en métaphores, où le vif et le narré ne cessent de s’entrecroiser, où la réflexion et la fiction se nourrissent mutuellement.
 
Avec ce deuxième livre, Simon Roy vient confirmer la place unique qu’il occupe dans le paysage littéraire québécois. Il est un des rares écrivains à fonder son œuvre sur le tragique et sur la manière dont on survit à la tragédie, ce qui fait de la traversée de ses œuvres une expérience humaine bouleversante.
 
Ce que la critique a dit de Ma vie rouge Kubrick (Boréal; Prix des libraires du Québec 2015) :
 
Un récit inclassable et stupéfiant, qui nous plonge dans une lecture hypnotique, à la fois haletante et terrible. Ma vie rouge Kubrick est l’un des chocs de la rentrée qu’il ne faut pas rater.
Chantal Guy, La Presse
 

AUTEUR(S)

Simon Roy est professeur de littérature au Collège Lionel-Groulx.
 




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.