Hormegeddon
Hormegeddon
Quand trop de bien nuit
Bonner, William  
Lamotte, Claire (Traduit par) 
  • Éditeur : Belles Lettres (Les)
  • Collection : Hors-collection
  • EAN : 9782251445250
  • Code Dimedia : B0003088
  • Format : Broché
  • Thème(s) : SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Économie, Histoire générale, Politique
  • Pages : 288
  • Prix : 41,95 $
  • Paru le 16 mars 2015
  • Plus d'informations...
EAN: 9782251445250

« De l’hormèse à la bataille finale, « c’est le dosage qui fait le poison » : si un élément peut à petite dose être favorable, son utilisation excessive peut conduire à toutes les catastrophes de l’histoire politique et économique moderne. »

« Hormegeddon » est le terme inventé par l’économiste et entrepreneur William Bonner pour décrire la catastrophe produite par le mauvais dosage d’une bonne chose dans les institutions publiques, les finances ou l’entreprise. Autrement dit : trop de bien mène au désastre. S’appuyant sur des exemples tirés de notre histoire politique moderne dans son ensemble – depuis la campagne de Russie de Napoléon jusqu’à l’effondrement imminent du système de protection de la santé américain, du déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale et de la chute du Troisième Reich à la guerre contre le terrorisme du XXIe siècle, de la Grande Récession à la crise financière souveraine – William Bonner poursuit une ambition des plus modestes : essayer de percevoir ce qui a mal tourné.

L’Histoire n’est pas écrite par ses vainqueurs. C’est un long récit de tout ce qui est parti en sucette – débâcles, catastrophes et désastres. Que chacun de ces désastres porte en lui des signes annonciateurs est un sujet digne d’attention. Par exemple, si l’architecte d’un grand navire vous dit que « même Dieu ne pourrait pas couler ce bateau », vous devriez prendre le prochain. Si le marché vend à vingt fois plus qu’il n’a acheté et que tous les experts vous pressent « d’en être » parce que « vous ne pouvez pas perdre », n’en soyez pas. De la même façon, vos déconvenues dans les institutions publiques sont le résultat du même « titanique » degré de certitude de personnes éclairées et bien intentionnées qui appliquent aux problématiques de longues issues une logique de plan d’action adaptée aux solutions à court terme.

Premièrement, vous observez une descente en flèche de vos retours sur investissements (de temps comme de ressources) jusqu’à heurter le sol. Puis, si vous vous obstinez à descendre en-dessous de ce niveau – et vous vous obstinez toujours – vous ne pouvez échapper à la catastrophe. Le problème étant que cette catastrophe ne peut être évitée par les personnes éclairées et de bonnes intentions, puisque ce sont elles qui l’ont engendrée au départ.

William Bonner a tiré de ces réflexions l’Hormegeddon, ce phénomène qui survient lorsqu’une petite dose de quelque chose de productif conduit à un résultat favorable, mais tourne au désastre si l’on augmente la posologie. À travers de nombreux épisodes de l’Histoire, de l’économie et des affaires, il tisse le contexte permettant de comprendre ce danger anonyme et trop largement méconnu. 

Traduit de l’américain par Claire Lamotte en collaboration avec l’auteur.

AUTEUR(S)

Né en 1948, William Bonner, économiste, est le fondateur et dirigeant d’Agora Inc., l’un des premiers groupes mondiaux d’information financière, avec des filiales dans neuf pays. Ont déjà été traduits aux Belles Lettres : L’inéluctable faillite de l’économie américaine (2004), L’Empire des dettes. À l’aube d’une crise économique épique (2006) et Le Nouvel Empire des dettes. Grandeur et décadence d’une bulle financière épique (2010).

Table des matières

1. Dette
2. La science dure de l’économie
3. Trop de sécurité
4. Trop de gouvernement
5. Trop d’énergie
6. Pas assez de correction
7. Zombies
8. Trop de médecine
9. La civilisation et ses mécréants




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.