Je ne veux pas mourir seul
Je ne veux pas mourir seul
Autofiction
Courtemanche, Gil  
  • Éditeur : Boréal
  • Collection : Boréal compact (#247)
  • EAN : 9782764622384
  • Code Dimedia : 20052238
  • Format : Poche
  • Thème(s) : ART DE VIVRE & VIE PRATIQUE, LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI, SANTÉ & PSYCHOLOGIE, SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Cancer, Deuil / Mort, Littérature québécoise, Vieillesse
  • Pages : 168
  • Prix : 12,95 $
  • Paru le 8 avril 2013
  • Plus d'informations...
EAN: 9782764622384

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25ePub_25

En nomination pour le prix du Grand public La Presse - Salon du livre de Montréal 2010.

« La peur de la mort ne m’est pas venue de l’annonce de la maladie, elle m’est venue de cette femme qui m’a quittée. Il y a deux morts, celle qu’on attend, l’inévitable terminal, et l’autre bien pire, sentir quotidiennement qu’on ne vit plus, que le soleil n’est qu’un astre, la pluie un phénomène météorologique, les humains, des créatures. »

D’abord journaliste reconnu pour son franc parler et ses pénétrantes analyses de la politique internationale, ensuite romancier fabuleusement doué pour nous montrer quels échos les grandes douleurs du monde trouvaient au plus profond de chacun d’entre nous, Gil Courtemanche a toujours cherché à cerner au plus près la tragédie humaine.

Dans ce nouveau livre, le plus personnel qu’il nous ait donné, ce n’est plus le journaliste ou le romancier qui s’adresse à nous, mais un homme seul devant la mort, seul devant la vie, qui lance un bouleversant cri de douleur, un pressant appel à ne pas laisser échapper cette vie.
 
« Un livre remarquable, exceptionnel. En ce sens qu’outre la confession et le témoignage de Gil Courtemanche qui sont exceptionnels, il y a sa plume et son talent d’écriture qui sont remarquables. La certitude de lire le meilleur livre de l’auteur. Son plus puissant. Son chef-d’œuvre. »

Danielle Laurin, Le Devoir
 
« Une autofiction très dure, très crue, où le journaliste et auteur se révèle sans pudeur – et sans complaisance – sur son cancer du larynx, l’échec de sa vie amoureuse et sa dérive personnelle. Un ouvrage coup-de-poing. »
Hugo Dumas, La Presse

AUTEUR(S)

Gil Courtemanche vit à Montréal. Son premier roman, Un dimanche à la piscine à Kigali (Boréal, 2000), qui a connu un succès mondial et est traduit dans plus de vingt langues, a également fait l’objet d’un film. Son deuxième roman, Une belle mort, a été chaleureusement accueilli et porté à l’écran par Lea Pool. Gil Courtemanche a également fait paraître Le Lézard, le monde et moi (Boréal, 2009).




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.