Divan familial (Le), no 25
Divan familial (Le), no 25
Famille à corps et à cris (La)
Collectif  
  • Éditeur : In Press
  • Collection : Divan familial (Le) (#25)
  • EAN : 9782848351933
  • Code Dimedia : 19380193
  • Format : Revue & périodique
  • Pages : 204
  • Prix : 46,95 $
  • Paru le 3 décembre 2010
  • Plus d'informations...
EAN: 9782848351933

·  La revue Le Divan familial

Le Divan familial est une revue de thérapie familiale psychanalytique créée en 1998 avec la Société de thérapie familiale psychanalytique (S.T.F.P.). Périodicité : 2 numéros par an.

Elle est dirigée par Alberto Eiguer : psychiatre, psychanalyste, et auteur de nombreux ouvrages chez Dunod, Bayard... Son comité de rédaction est large, très actif et très bien réparti sur le territoire national. La Société de T.F.P. est très structurée et active, elle organise de nombreux congrès, des séminaires de formation et touche un vaste public.

 

·  Le projet

Mutations de la famille moderne, nouvelles difficultés psychiques pour l'individu... la thérapie familiale attire des patients de plus en plus nombreux. D'où le besoin de formation et d’information dans ce domaine de la part des psychologues, psychothérapeutes...

Mais les questions touchant à la famille intéressent aussi, et de plus en plus, les médecins, le personnel de santé, ... ou encore les enseignants.

Chaque numéro est construit autour d’un thème précis : « le déracinement », « la maison familiale »... Dans chaque numéro, psychanalystes, thérapeutes familiaux, chercheurs en sciences humaines échangent leur point de vue.

 

·  L'ouvrage : La famille à corps et à cris

L’approche psychanalytique familiale privilégie la compréhension d’un tissage des liens psychiques pour définir la famille. Pourtant, la place du corporel dans la famille est omniprésente, tellement évidente que nous avons tendance à l'oublier.

L’annonce d’un handicap, d’un cancer ou d’une maladie génétique met la famille devant l’inacceptable, l’obligeant à un travail de deuil difficile. La maladie évoque alors une sorte de faute ou de malédiction à payer.

Que se passe-t-il au sein de la famille lorsque le corps apparent n’est pas adéquat, et devient anormal dans sa présentation et dans son fonctionnement ? Pourquoi certaines familles sont aveugles à l'évidence que l’un des leurs est en souffrance ? Comment expliquer les résistances devant les problématiques d’anorexie, de boulimie et d’obésité, quand la famille minimise la gravité de la situation ? Comment le thérapeute familial peut-il venir en aide aux familles traumatisées par l’annonce d’une maladie grave ?

Ce numéro interroge la place du corps souffrant dans la famille et l’énigme du corporel et de sa dysfonction.

 




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.