Au temps sublime
Au temps sublime
D., Louise-Amada  
  • Éditeur : Peuplade (La)
  • Collection : Hors-collection
  • EAN : 9782925141136
  • Code Dimedia : 000224167
  • Format : Broché
  • Thème(s) : LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI, SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Femmes / Féminisme, Littérature érotique /Érotisme, Littérature québécoise
  • Pages : 244
  • Prix : 23,95 $
  • Paru le 28 février 2022
  • Plus d'informations...
EAN: 9782925141136

Aussi disponible en version numérique:

ePub_25

Un roman littéraire et sans tabou sur la jouissance féminine

Dans sa chambre ouverte aux bruits du voisinage et de la ville, une jeune femme se donne de bouleversants orgasmes dans le but d’évacuer les marques d’un amour incandescent. Elle lit, écrit, dort sur un matelas pneumatique dans la maison vide que lui prête temporairement sa mère. Dans la couleur variable des jours, elle compte patiemment sur la beauté et la lumière pour renouer avec son existence.

Roman de l’oubli et journal d’écriture inspiré par la prose intrépide de Violette Leduc, Au temps sublime dévoile le corps comme courroie d’un lent deuil, choqué et emmailloté dans la vérité de la chair, embrassant l’expérience d’un plaisir cathartique.

J’écris là. Crûment. Du lieu de ma jouissance. Sans pudeur et sans complexe. Sans désir d’être désirée. Sans désir de provoquer du désir ailleurs que dans mon corps livré au temps sublime de l’orgasme.

AUTEUR(S)

Née en Guinée en 1987, Louise-Amada D. est artiste visuelle et autrice. Elle vit au Québec. Au temps sublime est son premier roman.

Extrait

Les bruits reviennent dans la chambre. La mouche, au plafond, poursuit sa trajectoire entêtante, vrombissant follement. Alors que j’écris, le désir m’incendie et me convie à un nouvel orgasme. Je pose mon cahier et me le donne.

Au troisième orgasme, j’ai en tête l’image d’un noyau d’ombre, d’une araignée tissant sa mort dans mon sexe. Du noir profane se profile sous mes paupières closes. J’erre entre deux désirs, un de sommeil, l’autre de jouissance, sans savoir lequel primera. Mon sexe s’ouvre et se referme dans un infini proche. Mes doigts, au bord de mes nymphes, s’acharnent sur un noeud violet, s’enlisent dans ma cyprine.

Je continue à délier, mes doigts pétrissant mon clitoris. Le plaisir l’incise de plus en plus profondément. Je me raidis.

Je parviens à l’orgasme, ses secousses sillonnant mon corps en tous lieux. J’écris à plat ventre et la pression sur mon pubis éveille d’autres étincelles de désir.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.