Présence Panchounette [édition bilingue]
Présence Panchounette [édition bilingue]
Collectif  
  • Éditeur : Semiose
  • Collection : Pleased To Meet You (#7)
  • EAN : 9782377390243
  • Code Dimedia : 000197231
  • Format : Broché
  • Thème(s) : BEAUX LIVRES
  • Sujet(s) : Beau livre - Divers
  • Pages : 80
  • Prix : 26,95 $
  • Paru le 21 mai 2019
  • Plus d'informations...
EAN: 9782377390243

« Présenter l'artiste comme une rock star » résume le motto de ce fanzine de luxe qui souhaite offrir une approche la plus intime et inédite possible de son sujet. Le choix du format « magazine », à la structure plus libre et décontractée qu'un catalogue, est décisif pour susciter la proximité et l'empathie. « – Ravi de faire votre connaissance... ». La septième livraison de la revue ouvre son sommaire au groupe d'origine bordelaise Présence Panchounette, actif de 1969 à 1990. Leur manifeste, publié en 1969 sous le nom d'Internationale Panchounette, annonçait une impérieuse envie de tout dégommer, avec style et emphase. « Qu'est-ce que l'Internationale Panchounette? » se demandait le manifeste : « Sinon le désespoir du dilettantisme, la fleur de la vulgarité, un baroque rachitique, un rasoir fluorescent, une dénégation distinguée, une provocation souterraine? Une paresse qui enfle. » Post-situ, ou plutôt « situationnistes néo-platoniciens » comme le collectif se revendiquait, adepte du calembour et des déclarations ravageuses, Présence Panchounette fustigeait à coup de tracts, lettres irrévérencieuses ou interventions loufoques les certitudes du goût bourgeois. En complets autodidactes, ils se sont infiltrés dans le milieu de l'art qui leur offrait un terrain d'action autant qu'un formidable réservoir de poncifs et d'injonctions esthétiques à retraiter. Avec un goût prononcé pour le motif, le populaire, le vernaculaire et le bon marché, ils condamnaient par l'absurde les références admises par les milieux culturels de l'époque, minimalisme et Art Conceptuel des années 1970 en tête.

Ce numéro publie des clichés inédits de la vie du groupe et un copieux portfolio reproduit des œuvres rares et des photographies rarement montrées. Une interview menée avec la complicité bienveillante de Catherine Millet en 1989 et un essai récent de Jacques Soulilou, théoricien proche du groupe, complètent cette approche sérieuse et documentée, mais qui n’oublie pas d’être loufoque et fantaisiste, à l’image du groupe terriblement rock’n’roll.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.