img_vide_125
Revue XVIIe siècle, no 279
Collectif  
  • Éditeur : Presses Universitaires France
  • Collection : R. XVIIe siècle
  • EAN : 9782130802075
  • Code Dimedia : 000177546
  • Format : Revue & périodique
  • Pages : 192
  • Prix : 50,95 $
  • Date d'arrivée en librairie à confirmer
  • Plus d'informations...
EAN: 9782130802075

À l’époque moderne – à la suite à l’impulsion donnée par les violentes disputes théologiques et confessionnelles qui déchirèrent l’Europe – le statut de la logique juridique dans la hiérarchie des sciences philosophiques se trouve profondément modifié. Véritable punctum dolens commun à toutes les querelles théologiques et sectaires, la discussion sur la prédestination et le libre arbitre se sert des modélisations logiques élaborées dans le domaine de la doctrine juridique, à la fois comme armes polémiques indispensables pour la lutte religieuse- politique, et comme principaux outils conceptuels pour la construction de systèmes éthiques et normatifs en cohérence avec les positions confessionnelles soutenues. Dans ce cadre, la littérature juridique consacrée à la logique juridique – et notamment à la doctrina conditionum – fournit un premier modèle ainsi qu’un inépuisable répertoire de structures argumentatives, dans lequel les philosophes puisent pour tenter de modéliser une axiomatique de la contingence éthique et morale. L’influence exercée par la logique juridique de l’époque moderne dans les différentes tentatives de modélisation d’une axiomatique philosophique de la contingence morale se situe à la croisée de la philosophie du droit strictu sensu (jus naturale /droit positif), de la logique (doctrine des vérités), et de la réflexion théologicopolitique. Au travers de ce numéro est réalisé un grand travail de synthèse visant à mettre en évidence l’interconnexion existante entre ses différentes composantes conceptuelles.
 




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.