img_vide_125
Un homme imparfait
Calabro, John  
Rioux, Hélène (Traduit par) 
  • Éditeur : Lévesque éditeur
  • Collection : Réverbération
  • EAN : 9782897630348
  • Code Dimedia : 000170132
  • Format : Broché
  • Thème(s) : LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI
  • Sujet(s) : Littérature québécoise
  • Prix :
  • En librairie le 17 octobre 2017
  • Plus d'informations...
EAN: 9782897630348

Un homme imparfait est l’histoire de Jack Hughes, un enseignant torontois d’origine irlandaise qui souffre du TIRIC (Trouble identitaire relatif à l’identité corporelle) : il ne supporte plus son bras gauche, source, croit-il, de tous ses problèmes depuis l’enfance. Il doit donc s’en débarrasser. Si le roman semble à prime abord léger, la tension devient de plus en plus palpable au fil du récit dans lequel des fragments de la vie de Jack nous sont révélés. Enfant sans père, il a souffert de l’atmosphère étouffante de la pension de famille tenue par sa mère, une femme incapable de tendresse. Plus tard, ses rares expériences avec les femmes ont toutes été vouées à l’échec.

La fin arrive comme un coup de poing. Un peu comme dans Le cousin, son roman précédent, John Calabro conclut l’histoire par une explosion de violence tout à fait inattendue.

Un sujet original que l’auteur traite avec une rare maestria, parvenant, par son écriture simple, efficace, à nous faire passer sans transition du sourire à l’horreur. Et à nous faire, sinon comprendre, du moins aimer cet « homme imparfait ».
 

AUTEUR(S)

John Calabro, auteur canadien d’origine italienne, vit à Toronto depuis de nombreuses années. Il a publié deux novellas — Bellecour (2005), The cousin (2009), traduit par Hélène Rioux (Le cousin), finaliste au Prix littéraire du Gouverneur général du Conseil des arts du Canada en 2012 — et un recueil de nouvelles Somewhere Else (2006).

Née à Montréal, Hélène Rioux a publié neuf romans, des recueils de nouvelles, des récits et de la poésie. Elle a traduit une soixantaine d’ouvrages de l’anglais et de l’espagnol vers le français. Six fois finaliste au Prix littéraire du Gouverneur général du Conseil des arts du Canada, elle a reçu le Prix QSPELL de la traduction pour Self d’Yann Martel. Elle tient également une chronique sur la traduction littéraire dans la revue Lettres québécoises.
 




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.