Lettre à mon frère pour réussir en politique
Lettre à mon frère pour réussir en politique
Cicéron, Quintus  
  • Éditeur : Belles Lettres (Les)
  • Collection : Hors-collection
  • EAN : 9782251444314
  • Code Dimedia : 63044431
  • Format : Broché
  • Thème(s) : SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Antiquité, Histoire - Rome, Philosophie, Politique
  • Pages : 120
  • Prix : 4,95 $
  • Paru le 20 février 2012
  • Statut : Manquant sans date
  • Code de recherche: LETFPR
  • Groupe: Sc. humaines - Revues et divers
  • Date de l'office: 16 février 2012
  • Langue d'origine: français
  • Moins d'informations...
EAN: 9782251444314

Ce petit manuel de campagne électorale (Commentariolum petitionis), rédigé en 64 av. J.-C., apporte 58 propositions et astuces pour être élu à Marcus Cicéron, qui prépare alors sa candidature au consulat. Cicéron sera brillamment élu l’année suivante à la magistrature suprême.

Proposition 1 : Ne pas être naturel. « Bien que la force du naturel soit considérable, lorsqu’il s’agit d’une affaire qui ne dure que quelques mois, donner le pas sur lui à des façons d’être et d’agir artificielles. »

Proposition 4 : Avoir beaucoup d’amis. « Veille à faire paraître combien nombreux sont tes amis et à quelle catégorie ils appartiennent. »

Proposition 31 : Ne pas négliger la province. « Les gens des municipes et de la campagne, il suffit que nous les connaissions par leur nom pour qu’ils croient être de nos amis; si, avec cela, ils pensent se ménager, par notre amitié, quelque appui, ils ne laissent pas échapper une occasion de nous ménager. »

Proposition 41 : Flatter, il en restera toujours quelque chose. « La flatterie s’impose : elle a beau être avilissante et mauvaise dans la vie ordinaire, elle n’en est pas moins, quand on est candidat, une nécessité. »

Proposition 45 : Promettre et ne jamais dire non. « Ce qu’il ne t’est pas possible de faire, ou bien refuse-le aimablement, ou bien même ne le refuse pas du tout; après tout, la première attitude est celle d’un homme bon, la seconde d’un bon candidat. »

AUTEUR(S)

Né à Arpinum (100 km au sud-est de Rome), Quintus Tullius Cicéron (103/2 – 43 av. J.-C.) est le frère cadet de Marcus, notre Cicéron. Ayant reçu une solide formation intellectuelle en droit, rhétorique, philosophie, à l’instar de son frère, devient légat de Pompée en Sardaigne (57), puis de César en Gaule (54). À la mort de César, le « triumvirat » (Lépide, Marc Antoine, Octavien) décide la proscription des deux frères. Quintus Tullius Cicéron est assassiné en 43 av. J.-C.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.