KO à la 8e reprise
KO à la 8e reprise
Cardoso, Bill  
Orhan, Danielle (Traduit par) 
Toulemonde, Renaud (Traduit par) 
  • Éditeur : Allia
  • Collection : Petite collection
  • EAN : 9791030400915
  • Format : Poche
  • Pages : 112
  • Prix : 14,95 $
  • Paru le 7 mars 2016

Quand le plus grand combat de boxe de l’histoire est l’occasion d’une prodigieuse digression sur un peuple, un dictateur, un fleuve, l’amitié et le métier dangereux de journaliste sportif.

Zaïre, 1974. Le pays est en ébullition. Le combat du siècle, opposant Mohamed Ali et George Foreman pour le titre de champion du monde poids lourds de boxe anglaise, doit se tenir le 30 octobre à Kinshasa. Le dictateur Mobutu promet 5 millions de dollars au vainqueur. Envoyé comme des milliers de journalistes du monde entier pour couvrir le match, Bill Cardoso a vite quitté le ring pour ses coulisses. Et les cinquante jours et cinquante nuits qu’il a passés dans ce pays auront été pour le moins rocambolesques. De péripétie en péripétie, d’anecdote en anecdote, de bar en bar, il en ressort un témoignage drôle, grinçant, jouissif, qui tient du journalisme « gonzo » : Cardoso ne fait aucune concession, ni à la dictature, ni à ses confrères, ni à lui-même, et encore moins au style.

AUTEUR(S)

Bill Cardoso (1937-2006) a travaillé pour The Boston Globe, puis est devenu reporter pour des magazines comme New Times, Harper’s Weekly ou Rolling Stone. Il s’est fait connaître dès 1968, en couvrant la campagne de McCarthy. En 1974, il est au Zaïre, ex-Congo Kinshasa pour couvrir « le combat du siècle », le match de boxe opposant Mohamed Ali et George Foreman. Il est alors en compagnie de l’écrivain Hunter S. Thompson, dont il est proche et le premier à qualifier la prose de « gonzo ».

Service de presse (pour le Canada seulement) :
Gabrielle Cauchy, attachée de presse
514 336-3941 poste 229 / cauchy@dimedia.qc.ca




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.