Kermesse (La)
Kermesse (La)
Poliquin, Daniel  
  • Éditeur : Boréal
  • Collection : Littérature
  • EAN : 9782764611494
  • Format : Livre numérique EPUB
  • Pages : 336
  • Prix : 12,99 $
  • Paru le 17 août 2012

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25

Des tranchées de la Grande Guerre aux salons de Rideau Hall à Ottawa, Daniel Poliquin nous raconte dans son septième roman l’histoire de Lusigan qui, à l’automne 1914, ne se doute pas que les choses sont sur le point de changer à tout jamais.

De retour de la guerre sain et sauf, il verra sa vie transformée. Non pas à cause de la mort de ses camarades, ni de son devoir qui était, à titre d’interprète du régiment, d’annoncer, par lettre, leur mort aux familles éplorées sans y mêler quelque émotion que ce soit. Non, ce qui bouleversera sa vie, ce sera de découvrir qu’il y a sur cette terre un homme, l’officier Essiambre d’Argenteuil, qui exerce un tel ascendant sur lui qu’il sera prêt à s’agenouiller et à remettre sa vie entre ses mains.

De retour à Ottawa, la figure de cet homme ne cessera de croiser son chemin. Que ce soit à travers miss Amalia Driscoll, la fausse fiancée éplorée que Lusignan voudra à tout prix séduire, ou auprès de Concorde, la petite bonne du Flatte, dans les bras de qui il trouvera un destin.

Dans la même veine picaresque qui avait nourri L’Homme de paille, Daniel Poliquin s’attache ici encore à saisir l’esprit d’une époque charnière dans l’histoire du pays. La Kermesse fait revivre toute une société et nous montre comment elle se transforme de la manière la plus étonnante qui soit. C’est également, et surtout, l’œuvre d’un romancier au sommet de sa forme, emporté par le pur plaisir d’écrire.

AUTEUR(S)

Daniel Poliquin vit à Ottawa, où il est interprète au Parlement. Il a traduit Jack Kerouac, Mordecai Richler et Matt Cohen. Il a publié plusieurs romans, dont Visions de Jude, qui a obtenu le Grand Prix du Journal de Montréal 1990 et le Prix littéraire Le Droit, en 1991. Il a été le premier lauréat du Prix du Salon du livre de Toronto, qui couronne l'œuvre d'un écrivain ontarien de langue française. Pour L'Écureuil noir, il a de nouveau reçu le Prix littéraire Le Droit en 1995. Il a également reçu le prix Trillium 1998 pour L'Homme de paille.

Service de presse (pour le Canada seulement) :
Gabrielle Cauchy, attachée de presse
514 336-3941 poste 229 / cauchy@dimedia.qc.ca




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.