Au secours de l'Amérique française
Au secours de l'Amérique française
1632
Champlain, Samuel de  
Thierry, Eric (Introduction de) 
  • Éditeur : Septentrion
  • Collection : Collection V
  • EAN : 9782894486764
  • Code Dimedia : 28000676
  • Format : Broché
  • Thème(s) : GÉOGRAPHIE & TOURISME, SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Histoire - Québec / Canada, Histoire générale, Nouvelle-France, Québec, XVIIe siècle
  • Pages : 696
  • Prix : 49,95 $
  • Paru le 5 décembre 2011
  • Statut : Disponible
  • Code de recherche: SECAMF
  • Groupe: Sc. humaines - Revues et divers
  • Date de l'office: 5 décembre 2011
  • Langue d'origine: français
EAN: 9782894486764

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25ePub_25

Le 19 juillet 1629, Champlain accepte de capituler face aux Anglais venus s’emparer de Québec. Il devient le prisonnier de leurs chefs, les frères Kirke, qui le transfèrent à Londres, avant de l’autoriser à rentrer en France. À Paris, il s’emploie à permettre la récupération de Québec et de l’Acadie, tombée entre les mains de l’Écossais William Alexander, mais le roi Louis XIII ne tarde pas à le disgracier : on le soupçonne d’avoir facilité la chute de Québec. Humilié, Champlain se bat la plume à la main pour retrouver l’estime de son roi. Il rédige une histoire de ce que les Français ont entrepris en Amérique du Nord depuis Jacques Cartier et montre que, contrairement à ses prédécesseurs, il a lui réussi à y bâtir une Nouvelle-France, de 1603 à 1629. S’il a dû abandonner Québec aux Anglais, c’est parce que la cupidité des marchands huguenots l’a privé des moyens de faire prospérer la colonie française, et non parce qu’il a démérité.
 
Ce dernier grand livre de Champlain est paru en 1632. Grâce à Éric Thierry, il est désormais possible de le lire intégralement en français moderne et de découvrir, au fil de l’introduction et des notes, les dessous de la disgrâce du père de la Nouvelle-France. Champlain a été la victime de la volonté d’expansion de l’Angleterre de Charles Ier, mais il a aussi pâti des divisions de la France de Louis XIII, encore en proie aux guerres de religion, et des agissements de l’entourage du cardinal de Richelieu, désireux de lui faire chèrement payer ses affinités avec le parti des dévots.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.