Solitude des nombres premiers (La)
Solitude des nombres premiers (La)
Giordano, Paolo  
Bauer, Nathalie (Traduit par) 
  • Éditeur : Seuil
  • Collection : Fiction, langues étr.CADRE VERT
  • EAN : 9782020982603
  • Code Dimedia : 00098260
  • Format : Broché
  • Thème(s) : DIVERS, LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI
  • Sujet(s) : Format de poche, Littérature - Divers, Littérature étrangère, Littérature italienne/roumaine
  • Pages : 336
  • Prix : 34,95 $
  • Paru le 6 avril 2009
  • Statut : Disponible
  • Code de recherche: SOLNOP
  • Groupe: Romans
  • Date de l'office: 6 avril 2009
  • Langue d'origine: italien
  • Traducteur: Bauer, Nathalie
EAN: 9782020982603

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25ePub_25

Traduit de l'italien par Nathalie Bauer.

Finaliste pour le prix Femina 2009.

Les nombres premiers, « soupçonneux et solitaires », ne sont pas comme les autres ; quant aux nombres premiers jumeaux, ils sont encore plus particuliers car, bien que très proches, ils ne parviennent jamais à se toucher. Et justement, la vie d’Alice et Mattia s’écoule comme celle de deux nombres premiers jumeaux : isolés et perdus, ils se cherchent, s’effleurent, mais il y a toujours un nombre pair qui les sépare. Ils sont différents des autres enfants de leur âge car la vie leur a joué un sale tour : chacun a subi dans son enfance un choc terrible dont les conséquences sont irréversibles. Alice boitera toute sa vie suite à un accident de ski et Mattia ne se remettra jamais d’avoir perdu dans un parc sa sœur attardée. Tous deux savent pertinemment, dès leur première rencontre, qu’ils pourraient faire éclater la bulle de douleur et de silence dans laquelle l’autre est enfermé, mais leur amitié est bancale et asymétrique, composée de longues absences et de non-dits, de retrouvailles et de fuite.

Paolo Giordano scrute ses personnages, analysant sentiments et émotions avec un mélange de délicatesse et de réalisme féroce. La Solitude des nombres premiers est un roman très prenant, dans lequel l’identification fonctionne à la perfection, chacun y retrouvera un petit morceau de lui-même. L’art de l’ellipse et le dépouillement du style sont d’une efficacité remarquable.

La Solitude des nombres premiers a été acheté dans vingt-huit pays et a obtenu le très prestigieux prix Strega 2008 (équivalent du Goncourt) et le prix Campiello « premier roman ».




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.