Services publics
Services publics
Matériaux pour une société solidaire
Roy, Serge  
  • Éditeur : Ecosociété
  • Collection : Ecosociété
  • EAN : 9782897193546
  • Code Dimedia : 000170933
  • Format : Broché
  • Thème(s) : SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Politique
  • Pages : 128
  • Prix : 20,00 $
  • Paru le 16 octobre 2017
  • Statut : Disponible
  • Code de recherche: SERPUB
  • Groupe: Politique
  • Date de l'office: 12 octobre 2017
  • Langue d'origine: français
EAN: 9782897193546

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25ePub_25

Depuis plusieurs décennies déjà, les services publics sont la cible des néolibéraux et font l’objet d’attaques tous azimuts. Vagues successives de coupes dans les budgets, privatisations sous diverses formes, réduction des effectifs, dérégle­mentation, soumission des services publics aux exigences du marché et des gestionnaires, autant de bouleversements qui ont fini par les fragiliser durablement. La menace de démantèlement de tout ce qui a été construit de haute lutte est bien réelle.

Dans ce court livre, le militant anarchiste et ex-syndicaliste Serge Roy prend la défense des services publics et plaide pour que non seu­lement nous les consolidions, mais que nous étendions leur champ d’action dans la société. Pour l’auteur, il est devenu essentiel, voire urgent, d’approfondir la question des services publics, qui plus est à l’aune d’une vision libertaire.
L’intérêt du livre de Serge Roy, c’est de faire prendre conscience du rôle joué par les services publics et du potentiel qu’ils recèlent dans la construction d’une société juste et solidaire. Bien que libertaire, donc a priori méfiant envers tout ce qui relève de l’État, l’auteur n’a eu de cesse de défendre les services publics durant son parcours profes­sionnel. C’est que pour Roy, remettre en question le rôle de l’État qui a servi, et sert encore fort bien, les intérêts du capital et de ses déten­teurs ne doit pas conduire à un renforcement du pouvoir du capital. Défendre les services publics n’équivaut pas à la défense de l’État libéral. Les courants qui visent à réduire le rôle de l’État pour dimi­nuer les charges fiscales et sociales mises en place au fil du temps, ou pour atténuer, voire abolir, les règles et les normes permettant d’encadrer les activités économiques et financières des détenteurs de capitaux et des propriétaires d’entreprises doivent être ardemment combattus. Nous devons bien comprendre ce qui motive la lutte pour le maintien des services publics et préciser ce que nous voulons qu’ils deviennent dans une société libérée des élites néolibérales et conservatrices.

Avec ce livre, Serge Roy raconte ce qui l’a amené à considérer la défense des services publics, malgré leur contrôle par l’État, comme une partie essentielle de la stratégie pour construire une société s’ap­puyant sur les valeurs libertaires. Loin de chercher à se justifier, son objectif est plutôt d’inviter le public à refuser les dégâts engendrés par le capitalisme et à rejeter toute forme de domination. Il souhaite ainsi s’inscrire dans un mouvement qui revendique un monde dans lequel tout le pouvoir sera entre les mains du peuple et fonction­nera de manière collective, démocratique et autogérée. Les services publics deviendront alors des institutions véritablement populaires.
 




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.