J'écris parce que je chante mal
J'écris parce que je chante mal
Rondeau, Daniel  
  • Éditeur : Hamac
  • Collection : Hamac-carnets
  • EAN : 9782896645640
  • Code Dimedia : 28040307
  • Format : Livre numérique PDF
  • Thème(s) : LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI
  • Sujet(s) : Littérature québécoise
  • Pages : 208
  • Prix : 11,99 $
  • Paru le 23 novembre 2010
  • Plus d'informations...
EAN: 9782896645640

Aussi disponible en version numérique:

ePub_25

J’écris parce que je chante mal nous amène à la rencontre de personnages esseulés, qui, pour la plupart, ont abandonné la partie et se laissent porter par un courant de fond qui suffira parfois à les rendre sincèrement heureux.

À travers ces rencontres, on relate également les amours à la fois tranquilles et tumultueuses d'un narrateur que la dive bouteille finit par consoler, jusqu'au jour où le soleil se lèvera.

Derrière les constats d'échecs, où certains personnages s'isolent, se dessinent des êtres dont la volonté de vivre dépasse des blessures cruelles parce que banales. Malheureusement, pour plusieurs d’entre eux, cette volonté ne suffira pas.

Malgré le tragique des thèmes abordés, l’univers de Daniel Rondeau n’est jamais lourd. Son écriture est portée par une belle et grande sensibilité toute masculine. Ça donne un recueil de nouvelles très solide, à la fois touchant et drôle, empreint d’une puissante force évocatrice.



    « Ces corps qui flottent facilement

    J’ai sauté tête première du bout du quai. La température de l’eau m’a à peine surpris. Je suis allé assez profondément pour sentir le poids de l’eau dans mes oreilles. Puis, j’ai regardé la surface. Par en dessous, comme je faisais depuis longtemps.

    Des bulles remontaient doucement au travers des rayons du soleil. Je me suis demandé si les gens qui périssaient noyés voyaient aussi ce spectacle. Est-ce que cette beauté adoucissait la brûlure de l’eau qui emplit les poumons ? Combien de secondes s’écoulent avant que ne cesse la douleur ? Pendant combien de vies reste-t-on conscient ? À quel moment regrette-t-on notre geste ?

    Pendant que je me posais ces questions, mon corps remontait doucement à la surface, sans coups de pied, sans mouvements de bras, malgré moi. »


AUTEUR(S)

Daniel Rondeau aime manier les mots de la langue française comme d'autres aime savourer le chocolat. Détenteur d'une maîtrise en linguistique appliquée, il tente de propager sa passion à ses étudiants durant ses cours de français et de linguistique. Certains d'entre eux ne lui en tiennent pas rigueur. L'auteur a publié des textes ici et là et a été récipiendaire du prix Paulette-Chevrier 2006. J'écris parce que je chante mal est son premier recueil de nouvelles.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.