Microbes humains (Les)
Microbes humains (Les)
Michel, Louise  
  • Éditeur : Serpent à plumes (Le)
  • Collection : Hors-collection
  • EAN : 9791035610326
  • Code Dimedia : 000182749
  • Format : Livre numérique PDF
  • Thème(s) : LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI
  • Sujet(s) : Littérature - Divers, Littérature française, Roman historique
  • Prix : 15,99 $
  • Paru le 15 octobre 2018
  • Plus d'informations...
EAN: 9791035610326

Aussi disponible en version numérique:

ePub_25

« Au dehors, sous la pluie, une bande de jeunes gens se rendait je ne sais où, riant du brouillard, de la vie et de la mort, de toutes leurs féroces dents de jeunes insulaires ; ils trouvèrent plaisant, sous les fenêtres du fameux juge sir James Claris, de donner une aubade. Ils lui sonnèrent le réveil matinal par la ballade du pendu : His blackened corpse swings in the air ! »

En 1871 Louise Michel compte parmi les figures majeures de la Commune de Paris. Revendiquant son engagement lors d'un fameux procès, elle est déportée en Nouvelle-Calédonie. Là elle se rapproche du peuple kanak, collecte des contes traditionnels et poursuit sa vocation d'enseignante. Rentrée à Paris, anarchiste passionnée, elle combat les inégalités sociales, lutte contre la peine de mort, ne cesse de faire entendre la parole du peuple. Icône libertaire, Louise Michel s'éteint à Marseille en 1905.

AUTEUR(S)

Née en 1830 , Louise Michel est la fille née hors mariage du fils d'un châtelain, et de la servante Marianne Michel. En 1850, après la mort de son père et de ses grands-parents, Louise Michel est chassée du château et devient institutrice. Elle fonde une école libre. A Paris, elle écrit pour des journaux d'opposition et entretient une longue correspondance avec Victor Hugo. Secrétaire de la Société démocratique de moralisation, dont le but est d'aider les femmes à vivre par le travail. En 1870, elle est élue présidente du Comité de vigilance des citoyennes du XVIIIe arrondissement de Paris. Très active pendant la Commune de Paris, Louise Michel fait partie de la frange révolutionnaire la plus radicale et se porte même volontaire pour aller seule à Versailles tuer Adolphe Thiers. Elle est condamnée à la déportation à vie en Nouvelle Calédonie où elle reste jusqu'en 1880. Accueillie par la foule à Paris, Louise Michel reprend son activité militante. Louise Michel meurt d'une pneumonie à Marseille au cours d'une tournée de conférences dans le sud de la France. Une foule de 120 000 personnes l'accompagne lors de ses funérailles jusqu'au cimetière de Levallois.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.