Bien public (Le), 1909-1978
Bien public (Le), 1909-1978
Un journal, une maison d'édition, une imprimerie
Roux-Pratte, Maude  
  • Éditeur : Septentrion
  • Collection : Septentrion
  • EAN : 9782896648030
  • Code Dimedia : 000124270
  • Format : Livre numérique EPUB
  • Thème(s) : GÉOGRAPHIE & TOURISME, LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI, SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Communication / Médias, Histoire - Québec / Canada, Littérature - Essai / Critique, Québec
  • Prix : 21,99 $
  • Paru le 28 octobre 2013
  • Plus d'informations...
EAN: 9782896648030

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25

Ce livre est consacré au Bien public de Trois-Rivières. Fondé par l’évêque de Trois-Rivières, Mgr F. X. Cloutier, Le Bien public est un hebdomadaire catholique offrant aussi un service d’impression. Lorsque la crise des années 1930 amplifie des difficultés financières déjà présentes, l’entreprise est menacée de faillite. L’abbé Albert Tessier, l’un des collaborateurs-vedettes, propose de léguer Le Bien public à Clément Marchand, poète de la relève qui écrit déjà dans le journal, et à Raymond Douville, ancien journaliste du Nouvelliste. Avec l’aide de Tessier, ils redonnent un second souffle au vieil hebdo, mettent sur pied une maison d’édition réputée et une imprimerie commerciale prospère. Jusqu’en 1978, les Éditions du Bien public publient au moins 250 titres et l’Imprimerie du Bien public obtient d’importants contrats du gouvernement du Québec – particulièrement à l’époque de Maurice Duplessis – et de nombreux éditeurs québécois, dont Fides, le Boréal express et les Écrits des Forges.
 
Grâce à une diversité de sources, notamment la riche correspondance des trois dirigeants, l’auteure démontre le rôle clé des réseaux dans cette longue aventure.
 
• Une belle introduction à l’histoire de la vie culturelle et littéraire de la Mauricie à l’aube du xxe siècle à la même époque de la fondation du Devoir à Montréal et de L’Action catholique à Québec.
 
• Nous ramène à l’effervescence littéraire et culturelle des années 1930, grâce à une correspondance inédite, et aux débuts de la carrière de Clément Marchand, qui côtoyait les plus grands écrivains, journalistes et critiques de l’époque, tels que Alfred DesRochers, Claude-Henri Grignon, Albert Pelletier et Olivar Asselin.
 
• Nous permet de découvrir l’abbé Albert Tessier, cet homme-orchestre (photographe, éditeur, conseiller littéraire, écrivain) qui a fait connaître les premiers écrits poétiques de Félix Leclerc dans les années 1940.
 
• Nous fait mieux connaître les relations entre Maurice Duplessis et les dirigeants du Bien public, entre 1930 et 1950.
 
• Denis Vaugeois et Gérald Godin y ont fait paraître leur premier livre.

AUTEUR(S)

Maude Roux-Pratte a fait une maîtrise en études québécoises à l’Université du Québec à Trois-Rivières et un doctorat en histoire à l’Université du Québec à Montréal.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.