Bleed (Les)
Bleed (Les)
Nasrallah, Dimitri  
Grenier, Daniel (Traduit par) 
  • Éditeur : Peuplade (La)
  • Collection : Romans
  • EAN : 9782924898109
  • Code Dimedia : 000178974
  • Format : Broché
  • Thème(s) : LITTÉRATURE - FICTION & ESSAI, SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Littérature - Divers, Littérature canadienne, Littérature québécoise, Politique
  • Pages : 272
  • Prix : 23,95 $
  • Paru le 27 août 2018
  • Plus d'informations...
EAN: 9782924898109

Aussi disponible en version numérique:

pdf_25ePub_25

Thriller politique par l’auteur de Niko, chute libre dans les coulisses de la dictature de la famille Bleed, arrivée à la fin de son règne.

À Mahbad, la famille Bleed règne depuis trois générations. Le dernier-né, Vadim Bleed, sollicite un second mandat lors d’une élection présidentielle aux allures de spectacle à grand déploiement. Ce n’est qu’une formalité, après tout : la journée est réglée au quart de tour, et si quelques bulletins de vote disparaissent, ce ne sera pas la fin du monde. Mais les événements tournent mal. Sur la Place de la Révolution et dans les rues de Qala Phratteh, de violents affrontements éclatent alors que la  population réclame un nouveau gouvernement. Les résultats du scrutin se font attendre, les forces de l’ordre fourbissent leurs armes, et Vadim Bleed manque à l’appel. Son père, Mustafa Bleed, éminence grise ou pantin désarticulé, croyait pourtant avoir les choses en main.

Brillant thriller politique, Les Bleed nous entraîne dans les coulisses d’une dynastie en chute libre.

AUTEUR(S)

Écrivain québécois anglophone d’origine libanaise, Dimitri Nasrallah est l’auteur de trois romans : Blackbodying, Niko (paru en 2011 dans la version anglaise et maintenant traduit en trois langues) et The Bleeds, le plus récent sorti en 2018 en anglais et en français. Il vit à Montréal et enseigne la création littéraire à l’Université Concordia.

Extrait

Avez-vous déjà contemplé la ville le matin à partir d’un hélicoptère ? D’ici, j’aperçois les crêtes boisées des montagnes Allégoriques qui encerclent la capitale, formant un coussin de pollution orangé. La statue de mon père est érigée au centre  e la Place de la Révolution, son épée pointée vers le ciel pour fendre en deux le nuage de gaz coloré. On ne perçoit que la silhouette des huit boulevards débouchant sur la place. Aujourd’hui, sur chacun d’eux, les camions militaires s’alignaient les uns derrière les autres. Les cinémas Bleed, la bibliothèque nationale Bleed, le stade Bleed, le quartier des affaires, les taudis lezeriens, les eaux cuivrées du fleuve Zafer – on peut les voir tous, d’un seul coup de manche, comme si on manipulait une caméra de surveillance.




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.